Accueil » Culture » La mythologie grecque, source d’inspiration

La mythologie grecque, source d’inspiration

ETRETAT. Lors de sa conférence, Benoît Duteurtre a évoqué les héritiers d’Offenbach.

Mercredi, au Donjon, devant une salle comble, Benoît Duteurtre a tenu une conférence passionnante sur Offenbach mais surtout sur tous ceux qui se sont inspirés de son oeuvre, qui lui ont succédé. Le conférencier a d’abord évoqué « La belle Hélène » inspirée par la mythologie grecque et les origines de la guerre de Troie. Cet opéra bouffe fit scandale à l’époque, tant la belle Hélène était peu vêtue. La mythologie inspira beaucoup de musiciens. Dans ces opérettes, on profite de se moquer des travers de l’être humain tout en respectant l’histoire. Cette façon de traiter la mythologie ne date pas d’Offenbach, elle date de bien avant, mais cela va devenir une habitude. Hervé en fut le précurseur. Il va ouvrir la voie en prenant les grands sujets d’opéra en les tournant en ridicule. Il fera appel à Offenbach qui rapidement le dépassera. Offenbach fait des dieux et des héros, des êtres superficiels, débauchés voire idiots. Il se sert de l’antiquité pour critiquer l’hypocrisie et la bêtise de l’époque, les travers de l’être humain qui font rire et qui traversent les époques ! Au cours de son intervention, Benoît Duteurtre va ainsi évoquer Claude Terrasse, considéré par certains comme le véritable successeur d’ Offenbach, Louis Ganne, Henri Cristiné, Saint-Saëns… Autant d’oeuvres qui reflètent la joie de vivre, la légèreté, souvent pleines d’humour et que le public a goûté avec un plaisir évident au cours de cette conférence agrémentée d’extraits interprétés par les artistes de la Belle Hélène accompagnés au piano par Nina Uhari. L’après-midi s’est achevée sous les applaudissements du public avant de partager un thé offert par la direction du Donjon.

Le Côte d’Albâtre

Share

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.