Accueil » Dans nos communes » « Fièvre folle »

« Fièvre folle »

LE TILLEUL. Le messager de la poésie, Daniel Cuvilliez trempe sa plume dans l’humour pour nous faire sourire.

En cette période de confinement où le temps nous est donné, prenons le temps d’observer la nature, d’écouter le chant des oiseaux, d’admirer un ciel étoilé… Aujourd’hui, c’est une  » fabulette  » que notre doux poète, Daniel Cuvilliez a composée et déposée auprès des commerçants locaux. Un poème qui n’a d’autre but que de faire sourire un peu en cette période compliquée.

Et comme il le souligne si justement, après tout la poésie, c’est l’émotion mais c’est aussi l’humour. « L’humour, qui a cette faculté de nous redonner le goût du bonheur (songeons à Jacques Prévert ou à Raymon Queneau par exemple) ». Prenez le temps de lire, de sourire en découvrant cette fabulette.

Fièvre folle

Ô plaisir du confinement !
Tous les matins à ma fenêtre,
Je regardais passer cet être
Au merveilleux déhanchement !

Elle réajustait son bas
Lorsque s’arrêtait son caniche
Et je voyais ses jolies miches
De pain sortant de son cabas.

Allait-elle chez son amant ?
Elle n’en laissait rien paraître.
Je me disais, demain peut-être
J’oserais (oh très galamment)

Lui dire : « Entrez dans ma maison !
Asseyez-vous, ma demoiselle.
Voulez-vous un thé aux airelles ?
Il fait bien froid pour la saison »

Je lui ôterai son manteau,
Elle n’en sera que plus belle.
Dans une petite coupelle
Je lui servirai des gâteaux.

Ses gestes seraient si menus
Et sa bouche si séduisante !
… Voilà que pris dans la tourmente
Je commence à me mettre nu !

Je me couche contre ses seins.
Je n’en peux plus, je suis en nage !
Je tombe sur le carrelage
Serrant dans mes bras… un coussin !

Furieuse ma femme accourt,
Me recouche dessous ma couette,
Ramasse les morceaux d’assiettes
Et me sert un méchant discours.

« Dormez, mon pauvre olibrius !
Celle à qui vous tendez les lèvres,
Celle qui vous donne la fièvre
A pour nom « Coronavirus ! »

Daniel Cuvilliez, poète

Le Côte d’Albâtre

Share

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.