Accueil » Dans nos communes » Cent poules adoptées

Cent poules adoptées

HEUQUEVILLE. La commune poursuit son programme de réduction des déchets.

Précurseur en matière de réduction des déchets, du tri sélectif depuis de nombreuses années; la commune a réitéré pour la 4e fois, son opération « Poules » en offrant deux poules à ceux qui sont intéressés. Et ils sont très nombreux à chaque fois à en faire la demande. Ainsi, jeudi, cent poules rousses ont été distribuées à raison de deux poules, voir trois pour ceux qui le souhaitaient.

Suite à une annonce sur Facebook, le maire Patrick Bucourt est allé les chercher chez un producteur d’œufs bio situé à Callengeville. Aviculteur bio, Stéphane Peltier respecte le cahier des charges et des obligations relatives à l’élevage. Les poules sont nourris avec des aliments bio, élevées en liberté, les bâtiments doivent être organisés pour le bien-être des poules… Souhaitant renouveler son cheptel, les poules ayant 16 mois pondant moins; le producteur a choisi de vendre ses poules (1600) à tarif préférentiel plutôt que de les diriger vers l’abattoir. Cette opération réalisée par la commune fait l’objet d’une convention. Les adoptants s’engagent à conserver les poules sur une durée minimale de deux ans, à s’occuper du bien-être des animaux mais aussi à calculer la quantité et le volume des déchets ainsi recyclés, à estimer le nombre d’œufs produits. Une poule, c’est 150 kg de déchets ménagers par an en moins dans la poubelle ! De son côté, la municipalité s’assure que la démarche est bien menée. Et nul doute, toute la différence se retrouve dans l’assiette, quand vous dégustez une bonne omelette, des œufs sur le plat. Rien de comparable avec des œufs de poules élevées en batterie dans des conditions déplorables.

Le Côte d’Albâtre

Share

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.