Accueil » Dans nos communes » Un rêve réalisé

Un rêve réalisé

SAINT-JOUIN-BRUNEVAL. Alexandre Dragon joue dans la cour des grands au super stock car à Villers-en-Ouches.

Après le fun car, le stock car, le stock car plus, et maintenant le super stock car, du jamais pratiqué, pour Alexandre Dragon. Organisé par le comité des fêtes, le super stock car s’est déroulé dimanche dernier à Villers-en-Ouches.

La fête au village qui a débuté le matin par une parade ou plus exactement par un défilé de voitures anciennes et une quarantaine de voitures de stock car neuve, dans les rues du village pour rejoindre la mairie où la municipalité avait servi le verre de l’amitié. Pour Alexandre Dragon, à bord de sa 306 16 S, portant le numéro 69, c’est un rêve qui se réalisait. « C’est génial, même super d’être au contact des spectateurs massés sur les trottoirs qui applaudissent à notre passage » confiait le Saint-Jouinais, le seul à représenter l’ex Haute Normandie. Cela faisait six ans qu’il en rêvait de participer à cette manifestation pas comme les autres. C’est chose faite ! L’après-midi, sur une petite piste de près de deux cent mètres, les quarante sélectionnés ouvraient le bal par la présentation des pilotes. Puis l’heure du briefing, la sélection des deux séries, A et B, série de vingt pilotes. Alexandre,partira dans la série B sur une piste arrosée. La manche A, en ligne c’est le départ des vingt bolides, des pilotes plutôt énervés après deux ans d’absence. Grosse bousculade, glissades, dans le premier virage c’est l’embouteillage. Les meilleurs passent déjà pour prendre les premières places. Après quinze tours, déjà un tiers des voitures sont en « rad », terme du Stock Car, sur le toit, sur le côté et même dans la raie de labour faite pour la sécurité. Vient la série B, la voiture 69 d’Alexandre est placée en 12ème position, côté extérieur de la piste. Le drapeau tricolore tombe, les chevaux s’emballent, pas facile de prendre la corde, 3ème tour, c’est chose faite pour Alexandre. Il restera en deuxième position où un bolide le percute et arrache le moyeu droite de la 306. Mais il ne lâche rien, continue sur trois roues et de nouveau il se fait heurter à gauche où il perd la deuxième roue arrière. Il perd de la vitesse, se fait dépasser et passe en dixième position le drapeau à damiers. Les autres manches s’enchaînent, puis vient le moment du finish avec vingt-cinq bolides sur la piste dont Alexandre qui part le dernier mais qui ne tardera pas à créer son chemin. D’une seule poussette, il élimine trois voitures, puis en met deux autres en tonneaux. Malheureusement, pas de chance, en doublant de trop près, il arrache le triangle gauche de la 306. C’est l’abandon ! « C’est une très bonne expérience que je vais renouveler en 2023. 15ème au classement de la journée, pour moi c’est bien pour une première » soulignait Alexandre Dragon.

Le Côte d’Albâtre

Share

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.