Accueil » Dans nos communes » Une intrigue bien menée

Une intrigue bien menée

ETRETAT. Thierry Lepoire signe un second polar « à l’ancienne » avec pour toile de fond Etretat.

Le Côte d'Albâtre

Après « Choucroute poursuite au Havre » Thierry Lepoire signe un deuxième polar « Panier de crabes au chaudron » Cette fois, l’auteur nous emmène sur les routes enneigées jusqu’à Etretat où se déroule l’intrigue. Un polar qui s’inscrit à contre-courant des thrillers et romans noirs qui souvent reposent sur une surenchère d’horreurs, de meurtres les plus morbides. Dans ce roman, point d’horreur mais une intrigue bien ficelée où l’on retrouve l’inspecteur Laurent Duverger et son pote Caluchon, dit Caluche, le Dabe et autres acolytes. Le rythme est soutenu et l’auteur maintient le suspens jusqu’à la dernière page. Dès les premières lignes, on entre dans l’ambiance. Ecrite à la première personne (c’est Laurent qui s’exprime), l’histoire n’en prend que plus de force, on plonge au coeur même des évènements. Le lecteur se retrouve aux côtés de Laurent et de Caluche, les suit dans leurs investigations, leurs réflexions, se laisse entraîner par ces deux personnages hauts en couleur, qui se « chambrent » avec un humour parfois lourdaud. Le style est direct, certains dialogues sont des petits bijoux, on les « entend ». L’auteur rajoute à l’authenticité des personnages en usant du patois et d’argot. Une fois plongé dans le livre,difficile de s’en extraire, on le dévore avec impatience jusqu’à la dernière ligne. Avec ce second polar, Thierry Lepoire confirme son talent d’écrivain. On imagine aisément un « Michel Audiard » s’emparer de l’histoire pour en faire un film. Edité par les éditions Mélibée, le livre vient de sortir. Il sera mis en vente en avant-première au Proxi du Tilleul.

Le Côte d’Albâtre

Share

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.