Accueil » Dans nos communes » Une bonne nouvelle attendue depuis des années

Une bonne nouvelle attendue depuis des années

SAINT-JOUIN-BRUNEVAL. Le projet de cale sèche dans le port d’Antifer est sur le rail, la première pierre sera posée le 28 novembre.

C’est à une réunion exceptionnelle que les adhérents de l’association des pêcheurs plaisanciers d’Antifer (APPLA) étaient conviés vendredi soir. A l’ordre du jour, la cale de mise à l’eau dans le port de service à Antifer. Avant de laisser la parole au maire François Auber, le président Philippe Dragon a remercié la soixantaine de participants et souligné que le maire avait souhaité qu’ils aient la primeur de la nouvelle et de la présentation du projet. En effet, depuis plusieurs années, la municipalité et les assocIations se sont mobilisées sur ce dossier. L’édile a annoncé que le projet était bien avancé, toutes les conditions sont presque réunies. L’édile a rappelé qu’il y a quelques années, une proposition de cale sèche mais dans la vase avait été faite, mais la municipalité et les associations avaient pris le risque de la refuser. Aujourd’hui, leur détermination a payé, les curseurs sont au beau fixe, tout le monde est d’accord. Si le projet initial portait sur un port à sec, il a été redimensionné. Aujourd’hui c’est une cale de mise à l’eau avec quelques espaces. La municipalité trouve qu’il est important d’avoir un vrai accès à la mer. « On avait la chance d’avoir un petit port et de l’espace à terre. L’avantage, la cale peut commencer sur le terre plein. L’idée est de commencer petit, mais le projet est évolutif » La projection d’une image de synthèse donne un bon aperçu à l’assemblée. Puis l’élu évoque le coût d’un million d’euros, auquel participeront la région, le département, GPMH (espère l’Europe), la charge de la commune étant de 300 000 euors. Il reste un travail à mener quant à la gestion, la cale ne sera pas ouverte à tout public. Au niveau du planning, il faudra patienter car il y a une obligation de faire une étude sur l’eau à chaque saison, ce qui porte à fin 2018, début 2019 avant de pouvoir l’utiliser. Ces deux années seront mises à profit pour trouver le mode de gestion, voir comment on entretient. Le projet est lancé officiellement, la commune est maître d’ouvrage. Le président rappelle que lors des réunions, ils ont beaucoup joué sur la sécurité. Il demande à ses adhérents de se présenter en bateau le jour de la pose de la première pierre, le 28 novembre et souligne que c’est la 2e combat gagné après celui contre le port méthanier. A l’issue, l’assemblée applaudit et partage le verre de l’amitié pour fêter cette bonne nouvelle attendue depuis si longtemps !

Le Côte d’Albâtre

Share

Un commentaire

  1. SALENNE Jean dit :

    Une bonne idée au point de vue sécurité si ELLE EST ACCESSIBLE A TOUS , mais encore des travaux de lancés sans se préoccuper des cout d’exploitation et d’entretien !!! qui vat financer ces couts ???? l’accès sera il gratuit ???

    Jean

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.