Accueil » Dans nos communes » Flamme violette sur Etretat

Flamme violette sur Etretat

ETRETAT. Communiqué de la mairie.

Le Côte d'Albâtre


La baignade et les activités nautiques ont été interdites le vendredi 1er septembre sur la plage d’Etretat (Seine Maritime) pour une suspicion de pollution sur le littoral. L’arrêté municipal a été pris, à la demande de l’ARS, l’Agence régionale de santé, pour éviter tout risque sanitaire. A la suite d’analyses de routine, l’ARS a en effet relevé un dépassement des normes en bactéries Escherichia coli, un germe indicateur de contamination fécale, non pathogène.

Cette mesure a été prise pour éviter tout risque sanitaire potentiel, occasionné par une arrivée massive d’eau pluviale véhiculant des polluants provenant d’épandages agricoles effectués en amont d’Etretat, juste avant des pluies très importantes. Les eaux de lessivage des champs traités, situés sur le plateau hors du territoire communal, ont ensuite ruisselé naturellement sur le littoral. Il s’agit là d’une pollution exceptionnelle, l’eau de la plage d’Etretat étant d’excellente qualité. L’interdiction, matérialisée par une « flamme » (drapeau) violette, a été levée le samedi 2 septembre à 14h00, dès que les analyses ont confirmé un retour à une situation normale

Le Côte d’Albâtre

Share

Un commentaire

  1. Bonjour,

    encore « un coup des paysans ? »
    l’article dit bien  » un germe indicateur de contamination fécale, non pathogène. »
    Mais ensuite on parle de « pollution » ! les mots ont un sens, et les bactéries Escherichia coli sont présentent dans notre tube digestif et indispensables à notre -sur-vie. Et si ces épandages venaient de produits des stations d’épuration chargées de traiter les « effluents humains »? même pour l’ARS, science sans conscience n’est que ruine de l’âme !!!

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *