Accueil » Dans nos communes » La défense incendie, un gros projet

La défense incendie, un gros projet

SAINTE-MARIE-AU-BOSC. Le maire Gustave Masson annonce des travaux qui seront réalisés en conservant une rigueur budgétaire stricte.


Comme il est de tradition en ce dernier dimanche de janvier, le maire de Sainte-Marie-au-Bosc, Gustave Masson a clôturé les cérémonies de voeux du canton de Criquetot-l’Esneval. En présence du sénateur Charles Revet, de la sénatrice Agnès Canayer et du conseiller départemental, Jean-Louis Rousselin; Gustave Masson s’est exprimé devant une nombreuse assemblée. Avant d’adresser ses vœux, il a évoqué les dramatiques évènements qui ont frappé la France et au-delà en 2017.

« Toute notre solidarité va aux familles qui ont perdu un proche. Nous pensons également à ceux qui ont oeuvré pour sauver des vies sur ces terribles accidents ». La cérémonie des vœux est par tradition le moment de dresser un bilan et d’évoquer les projets. L’élu a fait un rapide tour d’horizon des actions engagées en 2017, l’élargissement du carrefour rue Guillaume le Conquérant, opération globale de 36 000 euros et dont la première phase a été réalisée aux vacances scolaires de la Toussaint avec la réfection de la voie. La fin des travaux est prévue en ce début d’année, avec édification d’un muret en gabion pour délimiter le domaine privé du domaine communal. Il a remercié le sénateur pour sa participation au titre de la réserve parlementaire. La demande de subvention formulée auprès du département reste en attente. Autres actions la vente des deux lots restant sur la seconde phase du lotissement Le Canada, l’aménagement de l’entrée du cimetière pour faciliter l’accès aux personnes à mobilité réduite, la pose d’un panneau « présence d’enfants » invitant les automobilistes à être prudents sur le lotissement. L’édile en a profité pour rappeler que les parents restent responsables de leurs enfants qui ne doivent pas considérer les routes comme un terrain de jeux. Concernant la nouvelle réglementation en matière de défense incendie, la commune devra se mettre en conformité avec la réglementation en vigueur. Ceci permettra à certains permis de construire de recevoir un avis favorable si le dispositif de défense incendie se trouve dans les 200 m en centre bourg et 400 m dans les hameaux. « Aucune dérogation n’est possible dans ce nouveau dispositif mais son application n’est pas des plus simples » Gustave Masson a souligné que d’autres réglementations « pose de panneaux » et constats ont occasionnés une augmentation des dépenses, soulignant que si le bon sens et le civisme de chacun l’avait emporté, des économies auraient pu être faites.

Projets

Pour 2018, la municipalité a des projets et des idées. Notamment la modification du contrat de la salle polyvalente où il est maintenant demandé d’arrêter la musique à 4h du matin, des travaux de rafraîchissement dans la salle polyvalente, des travaux importants sur la toiture de l’église. Le gros projet porte sur l’étude et la planification des travaux de défense incendie. Revenant sur les nouvelles compétences de la Com’com (eau et assainissement) évoquées au cours de son discours, il a mentionné la station d’épuration aux normes et plus grande qui va voir le jour au hameau Les Servains sur la commune du Tilleul. En matière de ruissellement, l’aménagement réalisé par le département sur la RD 32 a porté ses fruits, cette année, malgré les récentes fortes précipations, la route n’a pas été déviée comme c’était le cas auparavant. L’édile a annoncé également qu’un nouveau chantier se pointait au niveau du carrefour La Poterie-Sainte-Marie, entre la RD 940 et la RD 32. « La RD 940 qui relie Le Havre à Etretat connait un trafic de 3 750 voitures par jour et la RD 32 : 2000. Le département a pris en considération ce carrefour dangereux et a voté le budget nécessaire à ces travaux soit 450 000 euros TTC » Cet aménagement a pour but la réalisation d’un tourne-à-gauche afin de réduire la vitesse au niveau de l’intersection, faciliter les mouvements tournants, améliorer la visibilité sur RD940 depuis la RD32 et la voie communale.Après acquisitions foncières, le projet pourrait voir le jour en 2019.

Gustave Masson a fait un vœux : le rattachement de notre communauté de communes, du moins l’espère t-il, avec la CODAH. Avec une pointe d’humour, il s’est adressé aux élus. « Vous le savez, la tendance est au nu. Pourquoi pas un calendrier avec les maires du canton qu’on enverrait à notre Premier Ministre avec comme slogan : « Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ». Puis revenant à la commune, il a parlé du fonctionnement du RPI, le retour au rythme des 4 jours, ce qui est profitable aux enfants. Mais il a souligné que les effectifs sont en baisse ce qui a déjà entraîné des fermetures de classes les années passées et qu’en conséquent, il fallait rester vigilant à la rentrée prochaine. Le maire a conclu son discours sur l’état-civil, un mariage célébré, le premier pascs enregistré, pas de décès en 2017, mais pas de naissance non plus. Le village compte aujourd’hui 380 habitants, 153 logements dont 85% en résidences principales. Il a souhaité la bienvenue aux nouveaux arrivants et a eu une pensée pour les malades qui n’ont pu se joindre à cette cérémonie.

Le Côte d’Albâtre

Share

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.