Accueil » Culture » Offenbach au bivouac, c’est parti !

Offenbach au bivouac, c’est parti !

ETRETAT. Soleil, musique légère en bord de mer, le festival Offenbach a ouvert ses portes hier avec l’Ensemble Dénote.


Dimanche, c’est devant un nombreux auditoire que s’est déroulé le concert d’ouverture du Festival Offenbach. Cette année, c’est l’ Ensemble Dénote qui aura eu le plaisir d’ouvrir les festivités. Une nouvelle édition qui démarre fort, vendredi le premier concert à Fécamp a remporté un gros succès soulignait Yves Coudray, le directeur artistique, avant de présenter le programme du festival placé sous la célébration de 1918 et de la paix.

Un programme ambitieux où les Poilus et Tourlourous offenbachiens seront au rendez-vous, avec la reprise de Dragonette et deux nouveautés, La Permission de dix heures (opérette principale) et le concert avec le ténor écossais Stuart Patterson. Si le public retrouvera Lionel Peintre, Pierre Mechanick et Yves Coudray, il aura le plaisir de découvrir de nouveaux artistes, Mélanie Boisvert, Gianna Cañete Gallo et Laurent Arcaro. Puis la musique s’est envolée, légère. Sous la direction de Mathieu Braud, les musiciens, Héloïse Hilbert (cor), William Thomas (violoncelle), Abel-Loup Boye (basson) Camille Tribouillard (clarinette) et au piano Nina Uhari ont interprété un répertoire varié avec des oeuvres de Bizet ( l’Arlésienne, Carmen), la valse des fleurs tirée du ballet de Casse-Noisettes, Sergio Morricone… sans oublier bien évidemment Offenbach, Orphée aux enfers et pour terminer le galop infernal. Un concert enchanteur où le public aura eu la primeur d’entendre des extraits de la permission de minuit et de Dragonnette interprétés par les artistes. Une petite mise en bouche qui a enchanté l’auditoire.

Le Côte d’Albâtre

Share

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.