Accueil » Dans nos communes » Des projets, des idées

Des projets, des idées

SAINTE-MARIE-AU-BOSC. Le maire Gustave Masson aimerait que les élus se soucient de l’agriculture.


C’est une tradition, le dernier dimanche de janvier, les cérémonies des vœux du canton de Criquetot-l’Esneval se termine par ceux du maire de Sainte-Marie-au-Bosc. Entouré de son équipe, Gustave Masson a présenté ses vœux devant un aréopage composé de Charles Revet sénateur, Agnès Canayer sénatrice, Stéphanie Kerbarh députée, Jean-Louis Rousselin conseiller départemental, des représentants des autorités civiles et militaires et de nombreux marigyptiennes et marigyptiens. L’élu s’est réjoui de voir autant de monde se déplacer, preuve de l’intérêt que les administrés portent à leur village.

L’édile ne pouvait démarrer cette cérémonie sans évoquer les dramatiques évènements qui ont frappé la France et au-delà en 2018. « Si nous souhaitons que cette nouvelle année se déroule au mieux, il faut à mon sens dans un premier temps trouver une solution afin de palier ce climat actuel qui est pesant. Cela ne peut durer. Vous vous doutez que je fais référence au mouvement des gilets jaunes. Je m’inquiète de la violence qui règne autour de ce moment ». Le maire a rappelé qu’il y avait un cahier de doléances ouvert à la mairie. Puis il a fait un rapide tour d’horizon des actions engagées l’an passé (la défense incendie, l’aménagement de l’entrée du cimetière et du parking de la salle des fêtes) avant d’évoquer les projets et les idées pour 2019. Des travaux qui seront réalisés en conservant une rigueur budgétaire stricte en raison de la baisse des dotations et du taux d’imposition qui ne sera pas augmenté. Sont ainsi prévus le changement des portes et fenêtres de la mairie et de l’école, la réhabilitation intérieur de la mairie qui va permettre de faire peau neuve, le rejointement du mur de l’église, un accès handicapé à l’église. L’éclairage public verra son renouvellement avec un passage au LEDS. Egalement un autre projet que l’élu avait déjà évoqué : la mise en sécurité du carrefour Sainte-Marie-La Poterie au niveau de la départementale 940/32 Le Havre-Etretat. Le maire a annoncé que le dossier avait été pris en considération par le département en janvier 2018, que les études venaient de s’achever et que l’aménagement était prévu pour septembre.

Redonner de l’élan à l’agriculture

L’élu ne pouvait faire l’impasse sur la communauté urbaine « Le Havre Seine Métropole ». Un grand mariage acté pour lequel il a toujours été favorable. « La mutualisation des services devrait elle aussi apporter une valeur notamment au niveau des transports, de la voirie, de la gestion de l’eau et des déchets ainsi que du tourisme en créant Le Havre-Etretat tourisme. L’édile a cité à titre d’exemple, le réseaul FILBUS de la Codah qui sera déployé sur l’ensemble du réseau de la communauté urbaine en 2019 si tout se passe bien. « Puisque l’on parle de territoire élargi, de répartition de territoire, de grands sites, j’aimerai que nos élus pensent un peu à l’agriculture. Il faudrait renforcer l’attractivité du métier qui aujourd’hui est un peu oubliée à mon goût. Notre paysage normand est train de ressembler à une plaine céréalière plutôt qu’à un secteur d’élevage. Où sont nos vaches normandes sous les pommiers dans nos clos-masures. Même si aujourd’hui , la région normande subventionne le passage à la race normande, il est un peu tard. Il faudrait redonner l’élan à l’agriculture. Nos agriculteurs, on leur parle du mirquantus, de spiruline (algue microscopique) la grande mode, la filière du sureau. C’est prendre nos agriculteurs pour des rêveurs, ce n’est pas rémunérateur ».

Ces propos énoncés, le maire est revenu sur la commune et notamment sur l’école où il faut noter que le RPI (regroupement Pédagogique Intercommunal) est en baisse d’effectif. « Il conviendra de rester très vigilant. A ce propos, Gustave Masson a informé qu’une réunion était organisée le lundi 4 février avec ses collègues de la Poterie, Le Tilleul, Beaurepaire et l’inspecteur d’académie. L’état-civil aura enregistré un mariage, deux pacs, deux décès et six naissances, Elio, Sydney, Romain, Paul, Léandre, Sanaa. Avant de conclure, l’édile a présenté la nouvelle secrétaire de mairie, Marine arrivée en novembre dernier en remplacement de Céline partie vers d’autres horizons. « Elle a travaillé avec moi durant quatorze ans, je la félicite pour sa rigueur ainsi que son sérieux ». Puis il a adressé ses remerciements à Jean-Pierre Recher pour son aide en tout genre et à toute heure, au personnel communal, Thérèse, Séverine ainsi qu’au personnel du SIVOS sans oublier ses adjoints et les membres du conseil municipal qui chacun contribue à la vie communale. Le maire a terminé son discours avec une pensée pour les malades qui n’ont pu se joindre à cette cérémonie et souhaité la bienvenue aux nouveaux arrivants.

Le Côte d’Albâtre

Share

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.