Accueil » Dans nos communes » La ruralité malmenée !

La ruralité malmenée !

HEUQUEVILLE. Les parents poursuivent leur action pour protester contre la fermeture d’une classe.

Face à la décision de fermeture d’une classe à la rentrée prochaine, la mobilisation ne faiblit pas, bien au contraire. Parents et élus sont déterminés à se faire entendre. Jeudi matin, une manifestation qui a rassemblé de nombreux parents brandissant des pancartes, le maire Patrick Bucourt et ses adjoints, Jean-Claude Deschamps, Alain Germain et René Vallin, s’est déroulée sur la départementale 940, à l’entrée du village.

Bien que les voitures ne soient pas freinées par les parents, les automobilistes se sont arrêtés à leur hauteur pour s’informer de la raison de leur présence ici sur cette route. Soutenant leur action, de nombreux conducteurs ont voulu signer la pétition. Lancée il y a à peine trois jours, plus de cent signatures ont déjà été recueillies, mais il reste encore de nombreuses feuilles en attente de retour. Lors de cette nouvelle action, le maire Patrick Bucourt a confirmé sa position. « La ruralité est malmenée comme jamais. Les hôpitaux, les maternités, les transports, la poste et maintenant l’école. Quel message fait-on passer aux élus ? Vous construisez une école récente et vous n’êtes pas à l’abri d’une fermeture de classe ! Tout ce qui marche dans les communes est détricoté au fur et à mesure. Nous avons toujours joué le jeu avec l’éducation nationale en acceptant des stagiaires. Mais au bout de trois ans, pas de poste et on ferme une classe ». L’édile réitère ce qu’il a dit lundi soir, que nos écoles ne doivent pas servir de barrière d’ajustement pour alléger les classes des quartiers sensibles. « Les valeurs de la République sont bafouées. Que veut dire le mot Egalité de la devise républicaine si on crée des classes de douze élèves dans les villes et qu’on impose des effectifs de 24 dans la ruralité ? Désolé, mais je ne suis pas d’accord ». Le maire a annoncé que lors du conseil municipal qui devait se dérouler le soir, une délibération allait être prise pour faire une proposition à la municipalité de Saint-Jouin. Non la mobilisation ne va pas s’arrêter, les actions vont continuer. Les parents ont contacté FR3 qui a pris rendez-vous avec la municipalité pour un reportage avant la ré-étude du dossier qui doit intervenir à la mi-juin.

Le Côte d’Albâtre

Share

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.