Accueil » Dans nos communes » Au gré du vent !

Au gré du vent !

SAINT-JOUIN-BRUNEVAL. Cerfs-volants, éoliennes multicolores ont fait leur ballet sur la plage et dans le ciel.

Ce week-end, le spectacle était dans les airs et sur la plage de Saint-Jouin. Arches multicolores volant au gré du vent, perroquet géant, et même les poissons et un plongeur avaient déserté la mer pour s’envoler, virevolter, participer à ce ballet aérien aux côtés d’autres cerfs-volants, petits et grands. Organisé par l’association « Vent de fous » et la commune, ce 4e festival « Vent des falaises » a enchanté le public venu nombreux. Si le soleil n’a pas toujours été au rendez-vous, le vent était là, juste ce qu’il faut pour que la magie opère. Petits et grands s’en sont donnés à cœur joie.

Exhibition de cerfs-volants acrobatiques et pilotables, démonstration de pilotage en solo ou en équipe, atelier de construction où les enfants ont eu le plaisir de confection leur cerf-volant, plus précisément un Eddy, jardin du vent… les animations n’ont pas manqué. Accompagnés de leurs enseignantes, Nadia Gacem, Jessica Saliou et Aurélie Levasseur, quelques enfants de l’école Francis Carcot au Havre, sont venus, impatients de faire voler leur beau cerf-volant car malheureusement le jour où ils devaient faire un essai, ils ont joué de malchance, pas de vent ! En effet, après une rencontre avec Thierry Deschamps président de l’association Vent de Fous, les enseignantes s’étaient rendues à un atelier de construction organisé par l’association pour apprendre les techniques de fabrication et ensuite transmettre à leurs élèves. Trente-trois élèves de CP ont ainsi confectionné un Eddy. Ayant participé à la chasse aux Gouzous, c’est tout naturellement qu’ils ont choisi de décorer leur cerf-volant d’un beau gouzou. Quel plaisir et quel fierté de les faire voler ce week-end ! Ce festival aura été aussi l’occasion de pénétrer dans la magie des pierres en équilibre « Rock balancing » avec Franck Meunier et son fils Axel. C’est un reportage sur Canal + consacré à Michaël Grab, un artiste canadien remarquable qui réalise des sculptures de pierres défiant toute gravité, qui l’a interpellé, que Franck a commencé il y a quatre ans. Il a d’abord commencé en montagne, puis en rivière et maintenant les bords de mer. Il s’est pris au jeu, va de plus en plus loin dans cette discipline. Un art qui lui apporte beaucoup, qui permet de se recentrer, favorise les contacts comme il le souligne. « La patience amène à l’aboutissement, c’est un résumé de beaucoup de choses ». Un retour sur soi certainement, sur la nature, sa beauté, sa fragilité, une façon de méditer. Un art dans lequel il s’épanouit et dans lequel il a entraîné son fils Axel. Une discipline qui lui permet aussi de passer le message sur la protection environnementale lors de ses rencontres. Car bien évident, sous prétexte de pratiquer cette discipline, il ne faut pas pour autant « déranger la nature, sa faune et sa flore ». On restait suspendu en l’observant, attentif à ses gestes, se posant la question par quel miracle les galets arrivent à tenir en équilibre, comme s’ils étaient retenu par un fil invisible. Non, c’est tout un art qui implique beaucoup de patience. Si le vent était favorable aux envolées des cerfs-volants, les brusques rafales étaient parfois préjudiciables aux sculptures de Franck et Axel, rompant l’équilibre fragile de ces sculptures éphémères. Un art qui a de plus en plus d’adeptes de par le monde. A force de partager, Alex organise le premier festival français qui se déroulera du 20 au 28 juillet dans la baie de Morlay. Un rendez-vous à noter.

Le Côte d’Albâtre

Share

2 commentaires

  1. Labeylie dit :

    Bonjour,
    Pouvez vous me préciser, le montant de la taxe de séjour à collecter, pour la location d’une maison avec 4 chambres sur Saint Jouin Bruneval, avec AirBNB.
    Avec mes remerciements
    Cordialement

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.