Accueil » Non classé » « L’Homme de la situation »

« L’Homme de la situation »

LE TILLEUL. Le 49e anniversaire de la mort du Général de Gaulle a été commémoré par le comité du souvenir du Général de Gaulle au Pays des Hautes Falaises.

Le 9 novembre 1970, le Général de Gaulle disparaissait. Chaque année, à la date anniversaire, le comité du souvenir du Général de Gaulle au Pays des Hautes Falaises rend hommage au Grand Homme. Vendredi soir, en présence des maires du Tilleul et de la Poterie-Cap-d’Antifer, Raphaël Lesueur et Cyriaque Lethuillier, de Claude Lesueur maire honoraire et président d’honneur de l’association, des porte-drapeaux, l’assemblée s’est recueillie devant le monument aux morts où une gerbe a été déposée.

Auparavant, le président du comité, André Burguet a évoqué le Général de Gaulle, Résistant de la Seconde Guerre mondiale, « Homme de la situation » pendant la guerre d’Algérie et acteur principal de la construction de la Cinquième République, qui a incarné la France durant de nombreuses années et mené la résistance française contre l’Allemagne. « Il fut Président de la République de 1959 à 1969. Passionné par le passé de son pays, il répondit présent à ses convictions en endossant le rôle du personnage qui ne subit pas l’histoire, mais la construit. Si sa méfiance vis-à-vis des partis lui fait quitter la politique en 1953, l’exceptionnelle gloire dont il jouit auprès des français lui permit d’endosser à nouveau le rôle de sauveur en 1958 et les évènements d’Algérie précipitèrent son retour sur le devant de la scène. Alors qu’il s’était retiré à Colombey les-Deux-Eglises depuis 1953, il amorce sa réapparition en politique au printemps 1958, avant d’être appelé le 29 mai à la présidence du Conseil par René Coty. André Burguet a rappelé que le Général de Gaulle avait chargé alors Michel Debré de rédiger une nouvelle constitution, qu’il fait approuver, par référendum, au mois de septembre suivant. En janvier 1959, le Général de Gaulle devient Président d’une France désormais sous le régime de la Cinquième République. Il doit alors gérer une crise politique et monétaire. Cette seconde trouve une réponse avec la mise en place du nouveau franc en 1960.« Quant à la première, le chemin fut plus long et aboutira aux accords d’Evian le 18 mars 1962 ». A l’issue de cette commémoration, un office religieux a été célébré en l’église Notre-Dame de l’Assomption à Criquetot-l’Esneval où trois porte-drapeaux de Cauville et Patrick Bucourt, maire de Heuqueville ont rejoint l’assemblée. Chaque année, l’office religieux est organisé dans une des communes où le Général s’est arrêté lors de sa venue en Normandie, le 30 mars 1947 à Bruneval.

Le Côte d’Albâtre

Share

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.