Accueil » Dans nos communes » Les spectacles en suspens

Les spectacles en suspens

CRIQUETOT-L’ESNEVAL. L’association « Pas à Pas » s’est adaptée pour garder le lien avec les élèves.

Professeur diplômé, Florence Sikora anime les cours de danse pour les enfants et les adolescents et les cours de gymnastique harmonique et rythmique pour les adultes au sein de l’association « Pas à Pas ». A l’annonce du confinement, Florence avait été obligée d’arrêter les cours. Elle pensait alors pouvoir les reprendre après le 4 mai, mais avec la prolongation du confinement, tout tombait à terre. Et maintenant aucun espoir de présenter le spectacle en juin. Pour autant pas question d’abandonner ses élèves, il lui fallait conserver le lien. Elle s’est donc adaptée et s’est tournée vers les technologies modernes.

Dans un premier temps, elle a enregistré des cours de gymnastique à destination des adultes axés sur l’échauffement. Connaissant parfaitement ses élèves, elle pouvait devancer leurs difficultés. Et si au départ, elle pensait le faire une semaine, vu l’impossibilité de se regrouper, elle a intensifié en essayant de proposer en ligne trois séances par semaine, avec changement de musique et de mouvements à chaque fois. Elle s’appuie sur le cours précédent pour élaborer le suivant. Elle a conservé la régularité avec la gymnastique et rajouté une séquence dédiée au spectacle afin de rendre le tout ludique. Le plus difficile pour elle, c’est au niveau des petits (3/4 ans) car il n’est pas évident de les faire travailler sans être auprès d’eux. Aussi pour rendre plus ludiques ces cours, elle a commencé par faire des séances à la maison en utilisant des objets, doudou, chaise, coussin, cuiller en bois, puis des séances tournées vers le corps de la danseuse, les mains vides. Elle leur a proposé également un tutoriel pour faire des poissons. Quant aux grands (grande section maternelle, CP, CE1 et CE2, elle leur propose une séance quotidienne en mettant de côté les séances spectacle qui ne pourront maintenant se faire que l’année prochaine. De même, elle a commencé tout d’abord des cours de gymnastique pour les ados, toujours par vidéo, puis des séquences de danse axées sur la technique. Et comme on ne peut plus faire de bisous, elle a réinstauré la révérence. Il est certain que ces cours par vidéo n’offre pas la même ambiance qui règne habituellement pendant les séances, mais c’est une façon d’entretenir le lien mais aussi les gestes. En attendant de pouvoir tous se retrouver. Le spectacle en juin ne pourra se faire mais celui de Noël est maintenu.

Le Côte d’Albâtre

Share

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.