Accueil » Dans nos communes » Une formidable aventure humaine

Une formidable aventure humaine

GONNEVILLE-LA-MALLET. Afin de garder le contact, le staff senior de l’USCC a lancé un challenge aux seniors.

La crise sanitaire a impacté les entraînements des joueurs de football de l’USCC Cap de Caux. Le confinement de novembre et décembre interdisant toute séance collective, c’est par visioconférence que le coach a proposé, aux heures habituelles, des séances variées (circuit traîning, cardio ou renforcement musculaire) auxquelles chacun pouvait participer de chez soi. Puis le couvre-feu à 20h a permis de reprendre les entraînements collectifs sur le stade dans le respect des règles sanitaires de distanciation en limitant l’intensité.

Chaque joueur devait courir 5 km en 30 minutes environ après ou avant la séance. C’était le début du challenge running et du défi collectif. Et c’est une formidable aventure qui s’est déroulée pendant sept semaines, plus précisément du 31 décembre au 14 février. Deux dates symboliques, le dernier jour de l’année et la Saint-Valentin, afin qu’elles restent dans les mémoires. Le couvre-feu avancé à 18h a provoqué l’arrêt des entraînements collectifs en semaine. Seule la séance du dimanche matin à pu être maintenue.

Différents challenges

Afin de garder le contact, les coaches, Radoine Khairallah, Renald Héranval, Robin Lapel, Emeric Grippon, Thomas Donnart, rejoints par Mathieu Lucas,capitaine et Corentin Benoît ont maintenu la motivation en créant sept groupes de sept joueurs avec un chef de groupe.« Dès le départ, on avait annoncé aux joueurs que l’on allait devoir s’adapter constamment en raison de la crise sanitaire. L’objectif était de tirer son épingle du jeu. En lançant ce challenge, on a rappelé les trois objectifs fixés en décembre avec récompenses à l’appui. L’idée de la compétition : la carotte d’où les paliers : palier bronze : pour 1500 km totalisés, un apéro buffet sera offert dès que les règles sanitaires le permettront, palier argent : pour 3000 km, le coach s’engage à limiter à 20 minutes maximum le travail physique à la reprise des entraînements normaux et pour le palier or : pour 5000 km, chacun se verra offrir un maillot d’entraînement » souligne Radoine Khairallah. Pour permettre la réalisation de ces objectifs, les coaches ont mis en place différents challenges hebdomadaires telle la 1ere semaine où dans chaque groupe, un joueur en invitait un autre à courir sous 24h avec en jeu une pizza. « On est parti en se disant qu’au moins chaque jour, il y ait un minimum d’une personne qui parcourt les 5 km en mettant des paliers. Il fallait trouver une compétition pour permettre aux joueurs de se dépasser. Mon rôle était de faire ressortir le meilleur, le potentiel de chacun ».

Un formidable engouement

Ce challenge a été hautement relevé par les joueurs, une réussite complète puisque hormis un joueur blessé, tous ont répondu présents, soit quarante-huit joueurs. « Le bilan est au-delà des espérances. On ne s’attendait pas à un tel engouement. On a vécu une aventure humaine que peu ont pu vivre pendant cette période de confinement. Quand on démarre une telle aventure, on imagine plein de choses. Cela a été bien plus loin. C’est le fait que tout le monde s’est pris au jeu qui a permis de vivre une belle aventure, même dans des disciplines qu’ils n’avaient pas l’habitude de pratiquer, voir qu’ils n’aimaient pas. Ceci a donné de la force aux autres, a engendré une importante stimulation. Tout ceci a permis de garder un lien magnifique. Ce challenge a permis aux joueurs de voir ce dont ils étaient capables, qu’ils ont été au-delà de leur zone de confort, de se découvrir d’autres possibilités ». « A travers le sport, un groupe, on est capable d’oublier la Covid. Ensemble on va plus loin ». Chaque soir, Ridoine et Emeric ont mis à jour le tableau des km parcours, de manière très rigoureuse. « Il fallait être carré sur les pointages ».

D’autres projets

Le contact, les coaches entendent le maintenir. « On essaie de trouver d’autres idées. On se dit que c’est impossible de faire mieux, avec autant d’émotion sur une longue distance. L’idée n’est pas de faire mieux, mais de continuer. Nous avons sollicités les joueurs. L’idée est de les accompagner dans leurs objectifs, de les soutenir.

Le Côte d’Albâtre

Share

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.