Accueil » Dans nos communes » Un gracieux ballet

Un gracieux ballet

SAINT-JOUIN-BRUNEVAL. Le vent était de la partie dimanche au festival « Vent des falaises ».

L’association « Vent de fous » présidée par Thierry Deschamps avait le projet de créer un festival de cerfs-volants baptisé « Vent des falaises » eu égard à ce que le club ait rejoint l’association heuquevillaise « Le Réveil des Falaises » pour y animer un atelier construction. Organisée dimanche en association avec la commune, cette première édition, inaugurée en présence du maire François Auber et Estelle Grelier, a rassemblé quarante huit cerfs-volistes parmi lesquels Steff Fermé, dix sept fois champion de France, trois fois champion d’Europe et une fois champion du monde. Steff qui a débuté au Vent de fous est également président de l’association rouennaise « Delta d’Eole » qui s’était joint à cette manifestation ainsi que deux autres clubs, Cours dans l’air (Paris) et Soif de vent (Manneville-la-Goupil). L’occasion pour Vent de fous d’inaugurer les bannières, arches et rokkaku construits dernièrement. Car ce club, à l’esprit familial avant tout, ici on vient pour travailler ensemble, partager sa passion, a pour objectif de construire plutôt d’acheter, et de créer hors des sentiers battus de ce qu’on peut trouver dans le commerce. Et dimanche, malgré les passages pluvieux, la bonne humeur de ces passionnés n’a pas été altérée, ils ont offert un beau spectacle. Entre le ballet des arches, des cerfs-volants et une mer agitée, les amateurs de photos étaient comblés. Une première réussie qui ne demande qu’à être pérennisée. Envie de les rejoindre : www.ventdefous.jmdo.com.

Le Côte d’Albâtre

Share

Un commentaire

  1. Delisle dit :

    Présents entre 11h45 et 14 heures le dimanche 11 mai sur le site où opéraient les experts du cerf-volant, nous n’avons vu que deux exhibitions déployées au-dessus du terre-plein de stationnement. Une belle démonstration de dextérité, il est vrai, mais de là à en faire un succès médiatique…! il faut noter un joli décor planté mais solitaire, plus un maire adjoint qui en a fait le tour en famille. Meilleure gagne pour le marchand de sandwiches. Il faudrait prendre la saucisse comme unité pour estimer ce genre de succès. Note pour le 11 mai: 25 saucisses.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.