Accueil » Dans nos communes » Bilan, projets et interrogations

Bilan, projets et interrogations

CUVERVILLE. Le maire, Pierre Lemetais, craint que les communes rurales ne soient pas au centre des préoccupations du Président de la République.


Vendredi, en présence de Charles Revet sénateur, de Florence Durande conseillère départementale et présidente de la Com’com, le maire Pierre Lemetais a présenté ses voeux devant une nombreuse assemblée. L’occasion de dresser un bilan de l’année écoulée, d’évoquer les projets mais aussi d’exprimer des interrogations.

Une année avec ses joies (cinq naissances : Augustin, Antoine, Léna, Loëlia, Maxence, la célébration de cinq mariages) et ses peines, quatre cuvervillais nous ont quittés, Mme Dusseuil, Mme Mahieu de Prémard, M. Marybrasse et M.Bécue. L’occasion de saluer et de souhaiter la bienvenue aux nouveaux habitants et d’annoncer que selon l’INSEE, la commune enregistre 361 habitants. L’édile a remercié les élus et enseignants des communes qui accueillent les enfants, Irène et Sandrine ainsi que tous les bénévoles du club d’animations du village pour leurs différentes activités et manifestations, Karima, Vanessa et David ainsi qu’à tous ceux qui s’investissent dans l’AJC pour leurs animations et en particulier David pour l’énorme travail de rédaction de la gazette communale. 2017, année d’élections où les cuvervillais ont fait preuve de civisme avec un taux de participation de 89,6% au premier tour de l’élection présidentielle. « Nous avons donc comme tous les français un nouveau président, une nouvelle assemblée et un nouveau premier ministre. Nombreux sont ceux qui pensent que ce bouleversement politique porte l’espoir d’un renouveau pour notre pays. J’espère qu’ils ont raison mais je crains que les communes rurales ne soient pas au centre des préoccupations de notre nouveau président ». Evoquant 2017, Pierre Lemetais a souligné que l’action de l’équipe municipale sur deux dossiers où avait été sollicité l’expertise du département, a été longuement retardée. Un projet a avancé, différents aménagements doux devraient voir le jour prochainement dans le centre du village pour inciter les automobilistes à lever le pied et ce suite aux préconisations du CAUE. Mais il est un point qui a fait grincé des dents l’élu. « Nous avons subi la visite de la sécurité de la salle où nous sommes réunis ce soir. Je passerai sur les nouvelles exigences mais par contre j’avoue avoir grincé des dents quand l’officier du SDIS m’a annoncé avec le sourire que la réserve incendie que l’on nous avait imposé il y a cinq ans, n’avait plus de raison d’être désormais. Le gaspillage de l’argent public n’est pas forcément le fait des élus locaux ». Parmi les projets pour 2018, il est inscrit la sécurisation de la D329, des travaux à l’église, le passage aux LED, l’effacement de réseaux. A l’occasion du centenaire de l’armistice qui sera célébré cette année, la municipalité souhaiterait que derrière les quinze noms inscrits sur le monument aux morts, il y avait des hommes, des hommes avec une famille et un métier. « Nous avons entamé des recherches pour retrouver qui ils étaient. Les premiers élements confirment une triste réalité : on mourrait plus dans les hôpitaux que sur le front ». En dernier point, Pierre Lemetais a évoqué la Com’com et notamment la maison médicale, un succès en raison du choix d’avoir laissé les médecins décider du lieu d’implantation mais… la tarification de la piscine qui pose question, la collecte sélective, toujours remise aux calendes grecques… Avant de conclure, il a adressé un petit message à certains cuvervillais en paraphasant J.F Kennedy : pour vous, demandez vous aussi ce que vous pourriez faire pour la collectivité. La cérémonie s’est terminée par une remise de médaille du travail, échelon or, à Gérard Riquet pour ses trente années de service chez Renault.

Le Côte d’Albâtre

Share

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.