Accueil » Dans nos communes » Les quatre saisons sous l’objectif !

Les quatre saisons sous l’objectif !

GONNEVILLE-LA-MALLET. Le Belami accueille l’exposition de photographies de Roland Toutain.


Lorsque les saisons se déclinent sous l’objectif de Roland Toutain, on y retrouve son âme de poète, son regard toujours en alerte pour saisir un détail, un moment éphèmère, une émotion qui se dégage… Pour cette 6e exposition au Belami, Roland Toutain a en effet choisi le thème des saisons, des photographies prises dans la région au gré de ses pérégrinations. Roland ne se sépare jamais de son appareil photo, il trouvera toujours quelque chose qui accroche son regard.

Une invitation au fil du temps qui passe, de la nature changeante qui recèle bien des beautés à qui sait les regarder. Chaque saison fait l’objet de six clichés, de très belles photos et il est difficile de faire un choix, chacune mérite que l’on s’y attarde. La visite débute avec le printemps, signe de renouveau, avec un cerisier du japon en fleurs mais là encore, le regard de Roland s’est arrêté sur un détail insolite, des fleurs blanches sur une des branches parmi la profusion de fleurs roses, l’église Saint-Gabriel sous les gouttes, le retour des hirondelles qui ont choisi de nicher chez lui et qui lui ont inspiré un poème… Après l’automne, l’été avec les cultures, un champ de lin avec un coquelicot, petite touche de couleur que l’on retrouve aussi dans un champ d’avoine, la bête à bon dieu sur son épi de blé doré, les cerfs-volants sur la plage de Saint-Jouin… Vient ensuite l’automne avec ses couleurs chatoyantes qui parent les sous bois, les champignons, la chute des feuilles, les ombres qui s’allongent sans oublier ce couple d’amoureux, seuls sur le perrey d’Etretat. Puis c’est l’hiver avec la nature qui se pare d’un blanc manteau tel ce pommier couché, les dentelles de givre sur un saule… L’humour est là, avec l’ours blanc de Gonneville qui se montre menaçant. Une fois encore, Roland Toutain nous offre de magnifiques photographies sans oublier un poème dédié aux saisons.Une exposition à découvrir jusqu’au 28 février, une belle balade enchanteresse.

Le Côte d’Albâtre

Share

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.