Accueil » Culture » Belle complicité entre trois virtuoses

Belle complicité entre trois virtuoses

GONNEVILLE-LA-MALLET. Le temps d’un sublime concert, le festival Offenbach a fait escale dans la commune.


Si depuis trois ans, le festival Offenbach s’exporte au-delà d’Etretat, c’est la première fois qu’il fait escale à Gonneville-la-Mallet. Mercredi soir, la halle au blé a accueilli le concert de violoncelle. En préambule, le directeur artistique, Yves Coudray, annonçait un programme magnifique. Il l’aura effectivement été, le concert l’a été tant par la virtuosité des trois artistes que par les œuvres au répertoire.

Un enchantement pour l’auditoire parmi lequel le maire Hervé Lepilleur, qui est allé crescendo tout au long de la soirée. On ne pouvait qu’être subjugué en écoutant Virginie Constant au violoncelle et Suzana Bortal au piano interpréter avec maestria des œuvres de Fauré (Elegie, Romance, Après un rêve), Achron (la mélodie hébraïque), Bloch (Prière) Weinberg (2e mouvement de la 1ère sonate pour violoncelle seul) et bien sur un hommage au grand violoncelliste qu’était Offenbach avec Rêverie au bord de la mer. En solo, en duo, le public a vibré tout comme qu’il a vibré lorsque la soprano, Mélanie Boisvert a interprété « L’étoile » et « si j’étais un petit oiseau », deux mélodies rares composées par Offenbach pour soprano et violoncelle. Quelle voix ! Un concert exceptionnel longuement ovationné par le public qui a suscité de nombreux commentaires élogieux. « C’était très beau. Je ne pensais que ce serait si beau, c’est la première fois que je viens à ce genre de concert et je ne le regrette pas » confiait Françoise à l’issue du concert.

Le Côte d’Albâtre

Share

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.