Accueil » Dans nos communes » Dernière manche de la saison 2018

Dernière manche de la saison 2018

SAINT-JOUIN-BRUNEVAL. Alexandre Dragon monte sur le 3è marche du podium au Fun Car d’Allouville-Bellefosse.


Le Fun et Stock car est une passion reconnue par la FSMO répandue aux quatre coins de France. Les compétitions attirent de nombreux spectateurs, fans ou simples visiteurs et c’est un plaisir pour les pilotes de se retrouver dans les paddocks la veille de la compétition. C’est un sport mécanique assez onéreux pour de nombreux pilotes du club du Pays de Caux, mais quand on est mordu… Créé en 1997 par Gaétan Trouvay, ce club, le plus important de France, compte 210 pilotes, une centaine de mécanos et quarante-deux commissaires, tours licenciés pour la saison 2018.

Dimanche dernier, c’est déroulé la dernière manche de fun car comptant pour le championnat de Normandie Pays de Caux organisée par le comité des fêtes du village sous la houlette du SCCPC. Une dernière manche que les cent quarante pilotes les plus chevronnés n’auraient pas manquée tel le jeune saint-jouinais, Alexandre Dragon qui cette fois avait laissé au garage sa petite 205 équipée pour faire des tonneaux. Le terrain légèrement gras en raison de la pluie le samedi soir, Alex a choisi comme monture sa 205 N° 31 équipée pour la course de vitesse. Ses meilleures performances de la journée furent 2e et 4e. A 18h, dernière manche de la grande finale de la journée où vingt-cinq pilotes avaient pris place sur la piste légèrement défoncée. La mécanique est mise à rude épreuve, elle donne tout ce qu’elle peut. Alex prend le commandement dès le premier tour sur cinq tours. « La fatigue me prend, douleur dans un bras, je relâche, mais je résiste » confie le pilote. Mais à ce moment, il est dépassé par le N° 47 Yoan et le 53 Christophe. Alex résiste, il les suit et enfin passe le drapeau à damier et monte sur la 3e manche du podium suivi par Fabien N°32 et le 5ème Christian Garot (N°32) le président. « Il fallait que la mécanique suive, chercher l’endroit le moins cahoteux ». Une stratégie, une très belle manche de pilotage et de vitesse au vu de la piste pour les vingt-cinq pilotes qui visaient tous la première marche du podium de cette grande finale.

Le Côte d’Albâtre

Share

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.