Accueil » Dans nos communes » Des projets, des interrogations

Des projets, des interrogations

VILLAINVILLE. L’équipe municipale ne renoncera pas à défendre les intérêts de la commune au sein de la nouvelle communauté urbaine.


Dimanche, la cérémonie des vœux n’a pas manqué de rassembler de nombreux villainvillaises et villainvillais. En présence de Charles Revet sénateur, Agnès Canayer sénatrice, Stéphanie Kerbarh députée et des conseillers départementaux, Jean-Louis Rousselin et Florence Durande, Martine Viala entourée de l’équipe municipale a survolé quelques évènements de l’année avant de s’approfondir sur la nouvelle communauté urbaine « Le Havre Seine Métropole » qui s’est constituée depuis le 1er janvier. « On se plaît à croire qu’avec cette communauté urbaine, la fibre arrivera à Villainville en 2021… Je n’ose vous le promettre.

Par contre les transports collectifs s’amélioreront grâce à l’extension de réseau. Je représenterai Villainville dans cette communauté, comme chacun des maires de l’ancien canton. C’est un nouveau départ. Il y aura bien sûr des changements mais toutes nos relations de proximité de changeront pas et nous serons toujours à votre écoute ». Puis l’édile est revenu sur 2018, une année riche en évènements à Villainville, le point d’orgue ayant été la très belle et très intéressante exposition organisée par Agnès Lenormand à la mémoire des Poilus de Villainville morts pour la France. Après avoir dressé le bilan de travaux réalisés, le moment était de se tourner vers l’avenir. L’équipe continuera de gérer au mieux le village. Des projets sont inscrits pour l’année : le columbarium sera agrandi de trois cases, un cheminement piétonnier doux entre la rue de la Forge et la rue de la Ferme de Villainville va être réalisé. Un cheminement d’autant plus intéressant qu’il va être installer de nouveaux jeux sur l’aire ludique pour les petits de 2 à 6 ans. Le terrain de pétanque sera réhabilité et ouvert à tous, une boîte à lire va être installée ainsi que de nouveaux bancs. Il est prévu également l’acquisition d’une tondeuse en remplacement du vieux tracteur tondeuse. A cet effet, la commission a opté pour le meilleur produit, permettant le confort du travail et respectant l’environnement. Pour cet achat, il sera sollicité l’aide du Département et les fonds de Concours de la Communauté Urbaine. Puis Martine Viala a fait part de ses interrogations quant à notre place au sein de cette grande communauté. « Dans notre monde, tout n’est pas réglé, mais même si leurs réponses restent trop timides, la plupart des dirigeants de la planète n’ont pas renoncé à se concerter pour mieux gérer les défis actuels et l’Europe tient toujours bon malgré la perspective du Brexit. Entre l’ancienne Comcom de Criquetot et la nouvelle communauté urbaine, tout n’est pas réglé non plus, mais nous ne renoncerons à défendre nos intérêts ». En conclusion, l’élue espère que l’année qui s’est achevée en annonce une autre pleine d’espérance, que 2019 nous rassemble autour des valeurs de la République, dans la fraternité pour défendre la liberté et l’égalité.

Le Côte d’Albâtre

Share

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.