Accueil » Dans nos communes » Un dispositif efficace

Un dispositif efficace

LE TILLEUL. Après cinq semaines d’intervention sur le sol cauchois, la mission de la brigade équestre a pris fin.

La mission du poste équestre s’est achevée au terme de cinq semaines sur le sol cauchois. Jeudi soir, en présence du colonel Gautier, commandant en second de gendarmerie de la région de Normandie, commandant en second le groupement de gendarmerie départementale de Seine-Maritime, du commandant Jérôme Lebigot, commandant de compagnie départementale de Fécamp, du capitaine Ostré, cabinet de communication de gendarmerie de la région de Normandie, du capitaine Demarly, commandant de la communauté de brigades de Criquetot-L’Esneval, du Major Eric Meslages, adjoint à la communauté de brigade de Criquetot-l’Esneval, de Florence Durande, vice-présidente à la communauté urbaine, d’élus du canton, de Claude Lesueur, maire honoraire du Tilleul, de M. Neufville, directeur du village équestre qui a accueilli les chevaux, de M. Cousin du centre de formation agricole d’Yvetot, le maire Raphaêl Lesueur était heureux d’accueillir les gardes républicains, les gendarmes et les réservistes pour la clôture du poste équestre.

L’édile a tenu a remercié la communauté urbaine « Le Havre Seine Métropole » de son soutien pour pérenniser le poste à cheval et plus particulièrement le maréchal des logis chef, Julien Bruer qui a assuré les fonctions de chef de poste, l’ensemble des gardes républicains, l’adjudant Stéphane Brunet, Alexis Genet, Théo Fichez, Camille Porot, les gendarmes Fortin, Benjamin Ziebel, Marion Gérard, Pierrefort et les réservistes Charlotte Lesein, Duribreux. « Votre présence n’est pas qu’un affichage folklorique politique, mais trouve toute sa légitimité dans le véritable soutien que vous apportez à vos collègues des brigades d’Etretat, Criquetot-l’Esneval et Goderville. Vous avez veillé sur la protection et le respect de notre environnement. Votre présence rassure nos concitoyens et créé au fil des années des relations. Chacun sait que si notre site remarquable amène de plus en plus de touristes, il amène aussi son contre-poids d’inconvénients avec notamment une affluence et une circulation des véhicules difficilement gérables. La mobilité à cheval permet sans aucun doute la rapidité d’intervention en ville mais aussi sur les falaises et les valleuses. Votre présence et vos patrouilles dissuadent certaines effractions et infractions. Votre présence sur Etretat est nécessaire pendant cette période estivale où le nombre de touristes augmentent d’année en année ». En conclusion, Raphaêl Lesueur a réitéré ses remerciements au colonel et à la communauté urbaine pour leur soutien et appui à conserver à l’avenir le seul poste équestre en Seine-Maritime, dans ces moments de restriction budgétaire. Il a également remercié Daniel Lemesle, maire d’Hermeville, pour son hospitalité pour l’hébergement des gendarmes sans oublier les stars, les chevaux Bagdad, Destin, Taverny, Duo, Double threat et Quent. Catherine Millet, maire d’Etretat a salué la qualité exemplaire du poste équestre. « Dans notre commune, nous sommes tout particulièrement attachés à ce service durant les vacances. La présence dans le cœur de la ville d’Etretat est efficace mais elle l’est aussi dans les zones d’accès difficile et tout autant fréquentées. Outre le prestige de la monture et de l’uniforme suscitant la curiosité et le ravissement des touristes, cette aide, je me permets de le rappeler, est toujours exemplaire, et démontre, s’il en est encore besoin, votre professionnalisme ». Le colonel Gautier a souligné que le poste à cheval était une belle illustration de la gendarmerie à adapter son dispositif aux situations qu’elle rencontre et également une belle illustration de partenariat, la capacité de mettre ensemble des moyens. « Une belle réussite ». Après avoir remercié les autorités militaires, les élus, le directeur du centre équestre, le chef de poste Julien Breuer a tenu à féliciter les onze cavaliers pour le travail accompli. Il a présenté le bilan de la mission, mission axée sur la sécurité publique, la protection, le respect de la réglementation et la prévention. Quatre-vingt seize patrouilles ont été menées à cheval, quarante-trois à véhicule ou pédestre. Aucun délit majeur n’a été constaté. Soixante-deux infractions ont été relevées, principalement des stationnements sur des zones protégées notamment autour du golf d’Etretat, le non respect des stops au carrefour de Sainte-Marie-au-Bosc. Dans le domaine de la prévention, du camping sauvage. Et pour conclure, la devise des cavaliers « Par Saint-Georges, vive la cavalerie ». Un dispositif qui depuis 22 ans a fait ses preuves et que chacun espère voir reconduire l’année prochaine.

Le Côte d’Albâtre

Share

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.