Accueil » Dans nos communes » Un homme engagé, fidèle à ses valeurs

Un homme engagé, fidèle à ses valeurs

FONGUEUSEMARE. Après 44 ans de bons et loyaux services, Jean-Marc Marais quitte ses fonctions de secrétaire de mairie.

Samedi, en présence de Charles Revet, sénateur, Florence Durande conseillère départementale, d’élus des communes du canton, de sa famille et de nombreux amis, la municipalité a fête le départ en retraite de Jean-Marc Marais, secrétaire de mairie. « Nous ne sommes pas là pour célébrer un départ en retraite, car nous aurions préféré de pas te voir partir, mais nous sommes là pour te fêter et te montrer la reconnaissance de tout un village, et même au delà, pour tes éminents services rendus à Fongueusemare et sa population » soulignait le maire Georges Chedru.

L’élu a retracé le parcours de Jean-Marc, arrivé en septembre 1975. Agé de 22 ans, Jean-Marc Marais, instituteur, avait été nommé pour une année à l’école communale. Fonction à laquelle était attachée celle de secrétaire de mairie, comme il était d’usage en milieu rural. « Tu venais de la ville de Montivilliers, ne sachant pas probablement où se situait Fongueusemare et avec la ferme intention de ne pas y faire de vieux os. Comme quoi tout le monde peut se tromper. A ta retraite d’instituteur après 34 ans d’activité, tu aurais pu partir. A notre grande joie, tu as décidé de continuer le secrétariat de mairie. Quel bonheur pour le jeune maire que j’étais alors de pouvoir m’appuyer sur ton expérience et tes compétences ». L’édile n’a eu que des éloges envers cet homme engagé, plein d’humanité et d’humilité, toujours au services des habitants du village, tantôt écrivain, tantôt assistant social, tantôt taxi, tantôt historien de la commune. « En 44 ans, tu as forcément marqué de ton empreinte le village. Tu as su traverser les époques, t’adapter au modernisme, aux nouvelles technologies et exigences administratives. Tu as parfois fait de la résistance mais toujours pour la bonne cause. Si monde a bien changé en 44 ans, tu es resté le même, fidèle à tes valeurs tournées vers les autres. La relation humaine est primordiale pour toi, tu as toujours œuvré avec respect, courage, professionnalisme » Ce n’est pas sans émotion, que Jean-Marc Marais s’est adressé tous « Vous avez constitué mon entourage, mon « petit monde » pendant ces 44 années. Il a évoqué son arrivée, contre son gré, dans ce petit village. S’il pensait alors ne pas rester, finalement au bout de cette année scolaire, il demande son maintien pour rester dans ce village que lui et son épouse Danièle aimaient déjà. Un travail pour lequel il s’est passionné tout autant que celui d’enseignant, au point qu’il s’est étendu, à la demande de leur maire, aux communes de Villainville de 1979 à 1982, puis de Cuverville de 1989 à 2009 et aussi pendant les vacances d’été de ses collègues, pendant trente années, à Beaurepaire et à Gonneville-la-Mallet. Des années bien remplies, où il a connu la révolution informatique, regrettant que si elle offrait de travailler plus vite et de façon plus sûre, elle avait entraîné la suppression d’un certain nombre des missions des secrétaires de mairie,mais surtout la disparition du lien avec l’économie et la vie rurale. « Cette vie tout simple m’a permis de nouer des amitiés solides dans la commune mais aussi dans les communes voisines, cette vie communale m’a permis de rencontrer des personnes, je pourrais dire aussi des personnages ou des personnalités. Si au bout de ces 44 années passées ici, je peux dire que seuls, moins de 10% des habitants actuels étaient là avant moi, autrement dit j’ai vu arriver plus de 90% de la population ». C’est avec plaisir, sérénité et confiance que Jean-Marc confie « sa mairie » à Hélène Renault qui a pris la relève. Il a conclu par un proverbe yiddish « La vieillesse, c’est l’hiver pour les ignorants et le temps des moissons pour les sages » . Avant d’inviter chacun à partager le verre de l’amitié, le maire lui a remis la médaille de la commune et plus exactement la première, elle porte d’ailleurs le n° 1, la commune n’ayant pas auparavant de médailles. Un repos bien mérité. Un homme apprécié par tous.

Le Côte d’Albâtre

Share

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.