Accueil » Dans nos communes » Un site stratégique pendant la guerre

Un site stratégique pendant la guerre

HEUQUEVILLE. Des étudiants de l’Université de Strasbourg à la découverte du blockhaus  » suspendu « .

C’est en juin que le maire Patrick Bucourt avait été en contact avec Philippe Duringer, enseignant en géologie à l’Université de Strasbourg. L’enseignant lui faisait alors part de son souhait d’emmener ses étudiants voir le bunker suspendu. Connaissant l’arrêté municipal interdisant l’accès en bord de falaises, il avait alors sollicité auprès du maire l’autorisation de s’y rendre. Afin de s’assurer que tout se passerait bien, Patrick Bucourt se propose de leur servir de guide.

Devant effectuer une tournée sur plusieurs sites, Dieppe et ses environs, le phare d’Ailly, Etretat, Le Havre, rendez-vous est pris pour venir à Heuqueville avant de se rendre au Mont-Saint-Michel et à Saint-Malo. Au cours de cette visite qui s’est déroulée la semaine dernière, l’édile leur a parlé des éléments dont il avait eu connaissance au niveau de la construction et sur le fait, que dans les années 60, on pouvait en faire le tour en tracteur. Il leur a expliqué que la commune avait joué un rôle stratégique important pendant la guerre. Des centaines de soldats et d’officiers de la Wermacht y séjournèrent afin de contrôler l’accès du Havre. Emplacement qui fût également choisi par les Vikings lorsqu’ils sont débarqués en Normandie. Les étudiants se sont montrés particulièrement attentifs aux explications du maire lorsqu’il leur a expliqué que la construction du blockhaus par les ouvriers de l’opération TODT avait été réalisé en trente-six heures et nécessité quatorze bétonnières qui tournaient sans discontinuité (propos recueillis auprès d’un témoin de l’époque qui l’avait vu construire). Il a précisé que cet ouvrage faisait partie d’un ensemble de plusieurs blockhaus dont les autres sont en retrait et camouflés. Il y en avait un d’observation, un de commandement et un de tir. « Ce lieu est stratégiques car il y a une vue lointaine sur la mer des deux côtés de la Seine et il permettait de voir loin si des navires ennemis arrivaient. Le Havre et l’entrée du port étaient à portée des canons ». Une visite guidée enrichissante qui a été particulièrement appréciée.

Le Côte d’Albâtre

Share

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.