Accueil » Culture » Promouvoir le répertoire symphonique

Promouvoir le répertoire symphonique

GONNEVILLE-LA-MALLET. Sous l’égide de passionnés, un orchestre symphonique Pointe de Caux voit le jour.

Dimanche, la salle des fêtes ne manquait pas d’ambiance. C’était la première répétition de l’orchestre symphonique Pointe de Caux sous la direction de Annick Villanueva. Séance de travail certes, mais qui ne manquait pas de gaieté, de bonne humeur. L’Orchestre Symphonique Pointe de Caux (OSPC), une toute jeune association qui vient d’être créée, composée de membres actifs, de membres honoraires, de membres bienfaiteurs et d’une directrice artistique et musicale, Annick Villanueva. Le bureau a d’ailleurs été composé il y a seulement trois semaines,Thierry Talbot étant le président.

Un projet que Annick Villanueva et Thierry Talbot avaient déjà en tête depuis un moment, regrettant qu’il n’y ait plus d’orchestre symphonique sur le territoire de la Pointe de Caux. « Nous avons eu l’idée de réunir au sein de cette formation, les musiciens amateurs motivés mais souvent sans pratique orchestrale. Notre objectif est d’élargir le public, en s’associant aux collectivités, conservatoires, écoles de musique… et permettre à chacun d’approcher tous les éléments constitutifs d’un orchestre, musiciens, chef, œuvres, instruments…Leur volonté, c’est de partager leur amour de la musique avec les spectateurs, les occasions d’assister à un concert de musique vivante étant rares, voire inexistantes sur le secteur. L’association vise à favoriser la pratique instrumentale et la diffusion du répertoire symphonique. Premier prix de Clarinette et de Musique de Chambre du Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon, lauréate du Concours International d’instruments à vent de Toulon, Annick Villanueva est aussi passionnée de chant lyrique. D’ailleurs, avec une voix de soprano dramatique, elle comble son public. Passionnée de direction d’orchestre depuis l’âge de neuf ans (une passion qui ne s’éteindra jamais, bien au contraire) elle suit des cours avec différents chefs. Et c’est avec succès, qu’elle passe ses diplômes de cheffe d’orchestre. Sa renommée va au delà-de nos frontières. En effet, si ses compétences sont reconnues au niveau national, elle fait partie de la « commission harmonie » de la Confédération Musicale de France, elles le sont aussi au niveau international. Annick Villanueva est régulièrement invitée à participer aux jurys de concours. Sa carrière l’a mené à se produire dans de nombreux pays, Allemagne, Angleterre, Belgique, Canada, Chine, Espagne, Finlande, Hollande, Italie, Japon, Maroc, Norvège, République Tchèque, Roumanie, Suisse. Avec une directrice artistique telle que la cheffe Annick Villanueva, nul doute que les musiciens venus de tout le territoire, vont bénéficier de ses compétences, partager des moments musicaux riches et ce dans une ambiance conviviale. En attendant les premiers concerts prévus en juin, l’orchestre répète un dimanche matin par mois. Au niveau de la programmation, Annick Villanueva a concocté avec le plus grand soin un programme musical, à la fois agréable et intéressant pour les musiciens mais aussi éclectique et enthousiasmant pour le public. Il y en aura pour tous les goûts. L’association tient à remercier la municipalité qui met à disposition la salle et l’harmonie de Gonneville-la-Mallet pour le prêt d’instruments et de matériel.

Le Côte d’Albâtre

Share

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.