Accueil » Dans nos communes » Un risque aquatique sur notre système écologique, faunique marin et sous marin

Un risque aquatique sur notre système écologique, faunique marin et sous marin

ETRETAT. Le maire, André Baillard, alerte M. Le Préfet Maritime de la Manche et Mer du Nord sur le fait que des mouillages successifs au plus près des falaises seront à la longue destructeurs de nos fonds sous-marins.

Courrier en date du 14 juillet adressé par le maire André Baillard à M. Le Préfet Maritime de la Manche et Mer du Nord suite au mouillage forain d’un bateau de croisière à moins de 100 mètres de l’aiguille d’Etretat :

Monsieur Le Préfet,

Je vous rends compte par le présent courrier d’un risque aquatique sur notre système écologique, faunique marin et sous-marin ainsi que sur la protection de la flore du plateau rocheux situé au large de la porte d’Aval et de son aiguille lors de l’ancrage d’un navire.


Je vous joins une photo du mouillage forain du « Dumont d’Urville » un bateau de croisière de la compagnie maritime « LE PONANT »;
Je souhaite vous alerter sur le fait que des mouillages successifs au plus près de nos falaises, sur nos plateaux rocheux, seront à la longue destructeurs de nos fonds sous-marins. Ils vont par ailleurs dérégler notre système aquatique de reproduction sous-marine de notre côte déjà mis à mal par le tourisme pédestre de masse sur le rocher à marée basse.
Le rique majeur d’aujourd’hui est la multiplication rapide que ces croisiéristes qui visitent notre côte si une réglementation n’en garantit pas les accès. Je sais que les bateaux croisiéristes possèdent des radars (radar et sonar performants) mais le risque zéro n’exite pas. Un jour l’inévitable sera écologique. Par ailleurs, l’arrachement sur nos fonds sous -marins par leurs ancrages fragilisera inévitablement notre plateau rocheux et mettra à la longue une mise en péril de nos falaises et de nos aiguilles…
Sous l’emprise grandissante des activités touristiques successives à tous, Etretat et les Etretatais risquent de payer un lourd tribut.
Nous devrions réglementer, Monsieur Le Préfet, par une interdiction des mouillages forains trop proche en fonction de la limite du tonnage des navires afin de pouvoir contrôler la dégradation sous-marine et éviter que notre rade soit remplie d’une toile de croisiéristes qui mettent à l’eau des petites embarcations à moteur thermique pour prendre des photos et finiront par échouer sur notre plage.

Laissant la possibilité de mouiller à un bateau en avarie (peu importe le tonnage), la mise en sécurité d’un navire en difficulté étant prioritaire le long de nos côtes.

Comprenez ma demande, Monsieur le Préfet, du fait que nous subissons déjà un envahissement terrestre par le tourisme automobile, camping-cars, voitures, motos, cars d’excursion et croisiériste du port du Havre… Si aujourd’hui nous ne pouvons contrôler une nouvelle forme arrivant par la mer, notre joyau sera en péril rapidement.

Je vous prie de croire, Monsieur le Préfet Maritime, en mes plus respectueuses salutations.
André Baillard
Maire d’Etretat

Le Côte d’Albâtre

Share

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.