Accueil » Dans nos communes » Grosse déception et frustation

Grosse déception et frustation

CRIQUETOT-L’ESNEVAL. La 25e bourse d’échanges de jouets anciens et de collections n’aura pas lieu.

Prévue ce dimanche 11 octobre, la 25e bourse d’échanges de jouets anciens et de collection n’aura pas lieu. La décision est tombée mercredi dernier, la communauté urbaine a fermé la salle à toutes les associations en raison d’une restriction à 30 personnes imposée par un arrêté préfectoral. C’est donc contrainte que l’US Cap de Caux a dû annuler la manifestation. Une très grosse déception pour les organisateurs, les exposants.

Pourtant tout avait été prévu pour qu’elle se déroule dans les meilleures conditions.

Des mois de travail anéantis !

Cette manifestation représente un gros travail en amont qui mobilise une à deux personnes pendant un an (contacter les exposants, faire les relances, les affiches, sans compter tous les déplacements pour apporter les affiches sur les autres bourses qui ont lieu dans le département). Ensuite, le gros du chantier (deux mois avant) est axé sur toutes les démarches administratives, la relance des exposants, en rechercher des nouveaux. « C’est particulier, les exposants viennent de très loin » souligne Yves Dutot, président du club supporters de l’US Cap de Caux. Il y a aussi les publications faites dans les journaux spécialisés qui ont un coût important, ce qui augmente la perte subie par cette annulation. « L’organisation de la bourse représente un gros boulot, un travail de long terme ». « Les dix derniers jours, on prépare la salle. En raison du contexte, on avait mis un protocole sanitaire strict, validé. Il était recommandé un espace de distanciation de 4m entre les stands. On a été obligé de racheter des tables soit un budget de 1 200 euros ». En plus de la déception, de la frustration, c’est une grosse catastrophe financière. « Qu’est ce qu’on va faire ? On se basait sur les 1000 personnes autorisées et maintenant on nous dit 30. A ce jour, on ne sait plus. La préfecture a confirmé la limitation à 30 personnes. On a l’impression d’être laissé pour compte dans les zones rurales. Aujourd’hui le bénévolat est déjà mis à mal, pas reconnu. On a la chance d’avoir le soutien de la municipalité qui nous encourage toujours. On a déjà dû annulé le vide-greniers, le tournoi de foot… »;

Déception pour tous

Les organisateurs attendait une bonne soixantaine d’exposants qui ont été aussitôt prévenus. « Ils ont été très, très déçus. Cela fait 25 ans qu’on les côtoie, qu’ils se côtoient et des liens très proches se sont créés. Ce sont des passionnés, souvent d’un certain âge. Ils nous ont confirmé qu’ils étaient partants pour revenir l’année prochaine. Déception aussi du côté de la municipalité qui ne comprend pas. « Mais on s’est tous résignés. Cela participe à une morosité générale, c’est déjà difficile de reprendre au niveau foot. On se résigne, on accepte mais on va devoir assumer tous seuls les conséquences ! ». Financièrement, la perte est estimée à 4 000 euros. On ne tient pas compte de l’achat des tables, elles pourront resservir. Heureusement on avait une gestion très prudente de notre budget (concerne uniquement la partie supporter). « On dissocie pour ne faire supporter les coûts aux adhérents des activités ». Un bon groupe, uni qui a toujours des projets au niveau de la vie associative et qui ne compte pas baissé les bras.

Le Côte d’Albâtre

Share

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.