Accueil » Dans nos communes » La création d’un giratoire retenu

La création d’un giratoire retenu

HEUQUEVILLE. Le projet de la sécurisation du carrefour RD 940 – RD 111 a été présenté en réunion publique.

Mercredi 11 mai, une réunion publique de concertation sur l’aménagement d’un giratoire au niveau de la RD 940- RD 111 avait été organisée par le département. En présence du maire Patrick Bucourt et de ses adjoints, de Patrick Fontaine maire de Mannevillette, d’Olivier Roche, conseiller départemental, et d’heuquevillais, Philippe Aubry, directeur de la Direction des routes, en charge du projet, Laurence Levasseur-Le Moal, adjointe au chef de service et Antoine Fouquet, ingénieur, ont présenté en détail le projet et répondu aux questions des riverains.

Tout d’abord, Patrick Bucourt a fait une synthèse des réunions depuis 2009 où une étude de sécurité avait été réalisé par le département suite aux nombreux accidents… Il rappelle qu’en 2017, un accident mortel s’est produit suite à un refus de priorité. « En 2018, réunion avec la direction des routes et le vice-président du Département. Je remercie M. Alain Bazille qui était d’accord avec moi sur la nécessité de créer un giratoire. Les études commencent début mars 2020 avec le rapport de quatre projets dont un qui nécessite le déplacement du bassin. Face aux difficultés lié avec le bassin, retour sur le projet initial d’un rond-point sans déplacement de bassin…. Il remercie M. Aubry et son équipe de venir présenter le projet (soutenu par une présentation vidéo et plan) et répondre aux questions. « On a un réseau assez dense. C’est un projet relativement simple mais qui aura demandé des études, du temps. Le but aujourd’hui est de vous présenter ce projet » précise M. Aubry

Un giratoire à 4 branches

Il est d’abord fait un rappel des décisions 2019 – 2021 : A la demande du maire, le Département lance les études de faisabilité, les différents aménagements envisagés… La solution retenue est un giratoire de 15 m de rayon qui permet de limiter l’emprise foncière et de préserver les bassins. Puis il est abordé le diagnostic. La RD 940 est une route de 1ère catégorie, la RD 111 une route secondaire de 3e catégorie, les vitesses élevées (94 km/h voir plus), le manque de visibilité sur la RD 111. Il est fait état également de l’environnement à prendre en compte, le carrefour est situé au point bas d’un bassin versant, de la présence de deux arrêts de transports en commun et d’un cheminement piéton. Maîtrise des vitesses et sécurisation des mouvements tournants, ralentissements… sont au cœur du projet. La création d’un giratoire à 4 branches de 15 m de rayon permettra de répondre à ces attentes. Le giratoire aura une chaussée annulaire de 7 m de large, et son îlot central de 6m de rayon sera doté d’une surlargeur franchissable de 1,50 m. Les 4 branches assureront l’ensemble des échanges vers et depuis Le Havre, Etretat, Mannevillette et Saint-Jouin-Bruneval. Elles seront équipées d’îlots en dur avec bordures franchissables ainsi que d’un marquage au sol. Le giratoire sera équipé de candélabres à leds. Les branches se raccorderont sur les RD 940 et 111. La RD 940 sera dotée d’une chaussée à deux voies bordée par des accotements. Le tracé sud de la RD 111 sera rectifié pour réduire la pente au niveau du raccordement sur le giratoire. De part et d’autre, la RD 111 sera dotée d’une chaussée à deux voies bordée par deux accotements enherbés. Le carrefour RD 111, impasse de la Closerie, situé près du giratoire, sera repris afin d’améliorer sa visibilité et la sécurité des échanges.

Des aménagements

Les deux arrêts de cars de la RD 111 seront aménagés avec de larges quais accessibles et de nouveaux abris. Afin de sécuriser les déplacements des piétons circulant aux abords du giratoire et rejoignant les arrêts de car, une traversée piétonne sera créée sur la RD 940 et 111 nord, sur la branche du giratoire en direction du Havre. Ces traversées se feront en deux temps avec un arrêt sur les îlots, des trottoirs seront aménagés le long de la RD 111.

Coût / Echéancier prévisionnel

Le coût de ce projet s’élève à 973 452 euros TTC, entièrement financé par le Département qui en assurera la maîtrise d’ouvrage. Le Département assurera l’entretien de l’ensemble de l’aménagement. Fin 2022, appel des entreprises, démarrage travaux travaux au printemps 2023; mise en service à la mi 2023.

Le Côte d’Albâtre

Share

2 commentaires

  1. SALENNE JEAN dit :

    Bonjour
    C’est surprenant que St Jouin ne participe pas , de très nombreux utilisateurs habitent St Jouin !!! peut être que notre maire est fâché avec les élus voisins !! et mis à l’écart volontairement ??
    Cordialement
    Jean

    • admin dit :

      Bonjour Jean

      Il n’y avait que les maires des deux communes concernées, et également le conseiller départemental vu que c’est le département qui a décidé. C’était une réunion publique afin d’expliquer aux riverains et aux propriétaires des terrains également, et afin de répondre à leurs questions.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.