Accueil » Dans nos communes » Un projet ambitieux, de longue haleine

Un projet ambitieux, de longue haleine

ANGERVILLE-L’ORCHER. A quelques jours de la fin d’année scolaire, la nouvelle école maternelle a été inaugurée.

C’est presque un an après le démarrage des travaux (en juillet dernier) que la nouvelle école maternelle, située dans le parc de la mairie, a été inaugurée mardi soir 28 juin. Avant tout, le maire Frédéric Basille a fait un petit historique de ce projet, un des plus gros, si ce n’est le plus gros que la commune n’ait connu.

Un projet démarré avec l’ancienne équipe municipale. « Le projet a officiellement été lancé le 26 mars 2018 par désignation d’un AMO, la société Synopsis représentée par M. Michel Didion. Après un nombre important d’avant projets, de visites d’autres réalisations, nous retenons le cabinet d’architecture MVT présenté par M. Christian Mahé Verdure, le 20 août 2019, soit un an plus tard… » Un premier permis de construire est déposé le 2 avril 2020 par l’équipe de Florence Durande pendant la période Covid. Suite à un problème d’incompatibilité avec le PPRI, en juin 2020, le permis de construire est retiré et le dossier repris avec la nouvelle équipe. « Grâce aux échanges constructifs avec M. Dumesnil de la DDTM, après des études de ruissellements complémentaires et un projet adapté établi par le cabinet d’architecture, nous déposons un nouveau permis de construire le 22 juillet 2020 ». Les marchés des travaux seront signés le 28 mai 2021 pour une livraison du bâtiment le 28 avril 2022, soit quatre ans après le lancement du projet

Des espaces lumineux, colorés

L’édile a tenu à saluer M. Jérémy Thyrel l’architecte qui a repris le projet en décembre 2021, suite au départ en retraite de M. Mahé Verdure. « Il n’est pas simple d’intégrer un tel projet en cours de route. Nous nous sommes très vite retrouvé et accordé sur la préoccupation première, à savoir l’intégration du groupe scolaire dans le parc de la mairie. Symboliser les interactions des écoles avec les services de la mairie en gardant l’identité propre de chacun des bâtiments. Le jeu des couleurs permet tout en gardant le côté sobre en rapport avec le manoir d’Orcher qui aujourd’hui abrite la mairie, d’apporter la gaieté nécessaire à une école maternelle par un sol aux couleurs de l’arc-en-ciel, l’addition des couleurs de l’arc-en-ciel forment le blanc qui offre une place pour l’expression de la créativité des enfants. Sans oubliez que l’arc-en-ciel est aussi un symbole de tolérance, une notion qui a mon sens est trop souvent oubliée de nos jours ». « Cette excellente idée de M Thyrel a donc fait l’unanimité et vous allez pouvoir l’apprécier lors de la visite. Nul doute, des locaux colorés, lumineux, tout pour favoriser l’épanouissement des enfants. A l’extérieur, des brises-vues, de facture moderne, ont été installés devant les baies pour éviter que les enfants soient trop attirés par l’extérieur, tout en laissant pénétrer la lumière. Avant de conclure, l’élu a salué le travail de qualité réalisé par l’ensemble des entreprises et leurs sous-traitants, Mme Myriam Amrane de Enedis et Marc Dernoncourt de la CU qui ont solutionné les très gros soucis d’alimentation électrique, la société Innov’Metal d’angerville pour la réalisation des gardes de corps en rappel de ceux de la mairie, la patience de l’équipe enseignante, remercié les agents communaux ainsi que tous ceux qui ont participé au déménagement des classes, salué l’implication de son équipe municipale et plus particulièrement ses adjoints, Alain Loray, Catherine Crevel et Patrick Bostyn.

Un investissement important

Ce projet s’élève à 1 860 128 euros dont 144 141 euros de frais d’études et 1 715 987 euros de travaux. Le financement est assuré par un emprunt à hauteur de 900 000 euros sur 25 ans et 968 501 euros de subventions : L’état pour la DETR et la DSIL à hauteur de 458 083 euros, le département pour 288 000 euros et la communauté urbaine Le Havre Seine Métropole par le fond de concours à hauteur de 226 418 euros. « Evidement c’est un projet extrêmement important pour la commune, il est impactant pour le financement d’autres projets à venir mais il est surtout structurant pour la commune. Cette année, c’est 145 élèves sur tous les niveaux qui ont reçu leur enseignement à Angerville. Les équipements étaient pour partie vétustes. Les services périscolaires avaient également besoin d’une réorganisation qui est maintenant rendue possible par l’espace libéré.( Une des classes va être réaménagée pour la garderie, l’autre accueillera la restauration scolaire des maternelles). Le maire a terminé en soulignant que la commune de par sa position géographique centrale, son histoire, son dynamisme insufflé par ses treize commerçants, son marché, sa quinzaine d’artisans, ses agriculteurs, sa caserne de pompiers, son pôle paramédical se devait de renforcer encore plus son attractivité par l’amélioration de ses équipements scolaires et périscolaires. « C’est grâce à tous ses efforts communs qu’Angerville pourra rester une place importante sur notre territoire rural et plus largement, que l’on pourra conserver la qualité de vie qu’offre le monde rural ».

Le Côte d’Albâtre

Share

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.