Accueil » Culture » Une âme d’enfant, une douce balade dans l’imaginaire

Une âme d’enfant, une douce balade dans l’imaginaire

ANGERVILLE-L’ORCHER. Christophe Cosquéric nous emmène dans son univers fantasque, joyeux, tendre, merveilleux.

Après avoir accueilli dix-huit artistes pendant les mois d’été, la mairie accueille l’exposition de Christophe Cosquéric jusqu’au 30 septembre. Un artiste que l’on a toujours autant de plaisir à découvrir ses créations. Autodidacte, Christophe Cosquéric a commencé à peindre à l’âge de 14 ans, sur des galets. Passionné, il donne des cours à la CLEC de Gonfreville-l’Orcher, au sein de l’association Temps Libre au Havre. L’artiste expose vingt-six toiles.

On retrouve ses sources d’inspiration, la mer, les vacances, un univers fantasque qui se veut joyeux, coloré. On plonge avec délice dans son univers, dans un monde qu’il transpose selon sa rêverie. Son imagination semble couler comme les flots, une âme d’enfant où les poissons volent, se métamorphosent en sous-marin, d’étranges cabanes abritent la société des chats conspirateurs, s’installent en équilibre sur des galets… On se laisse vite emporter dans sa rêverie, dans son monde irréel, fourmillant de vie, de gaîté. L’artiste travaille l’acrylique, technique la plus adaptée pour lui, car elle lui permet de travailler et de garder la spontanéité de la création. « C’est l’inspiration du moment, le fait que j’ai envie, mais j’ai envie tous les jours. Faut que j’ai une idée qui me botte, il faut qu’il y ait un nouveau défi dans chaque toile, un objectif nouveau. Pour cette exposition, le défi était de travailler dans cette gamme de couleurs et de repartir dans quelque chose de plus fantastique que d’habitude ». Et comme toujours, c’est réussi, l’artiste nous embarque, on prend la route des vacances à bord de ses 2CV, de son combiné où tout en haut du chargement on aperçoit un petit chat. Et des petits chats on en découvre dans chaque toile. Un artiste passionné qui ne passe pas un jour sans peindre, même en vacances. Une créativité qui demande énormément de travail, il reprend plusieurs fois chaque toile. Chaque toile est une histoire, qu’il faut prendre le temps de savourer. Mais déjà, Christophe Cosquéric pense à la prochaine exposition. « il y aura plus de travail sur le graphisme et la couleur. Cela permet d’évoluer ». Une exposition à ne pas rater. Visible aux heures d’ouverture de la mairie, du lundi au vendredi de 9h 12h et de 15h30 à 17h30.

Le Côte d’Albâtre

Share

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.