Accueil » Dans nos communes » La récompense d’un travail de longue haleine

La récompense d’un travail de longue haleine

CRIQUETOT-L’ESNEVAL. Au concours régional des villes et villages fleuris, la commune obtient une deuxième fleur.

Le Côte d'Albâtre


Créé en 1959 en France, le concours des villes et villages fleuris a pour objectif de promouvoir le fleurissement et les espaces verts urbains. Décerné selon des critères définis par le CNVVF (conseil national des villes et villages fleuris), le label Villes et village fleuris récompense les actions menées par les collectivités, il garantit la qualité et valorise les communes qui l’obtiennent.

Le fleurissement de la commune, une démarche dans laquelle la commune s’investit depuis de nombreuses années et qui lui vaut aujourd’hui l’obtention d’une deuxième fleur. Samedi, une cérémonie avait été organisée à la mairie pour fêter cette distinction. Avant de remettre symboliquement le panneau « ville fleurie » ornée des deux fleurs à Ludovic employé communal, Dominique Foubert, 1er adjoint en charge des espaces verts, a souligné que cette récompense était le fruit d’un travail de longue haleine et surtout d’équipe, rappelant que dans les années 80, la commune avait réalisé un lotissement comprenant des espaces, des plantations et des massifs arborés d’où son nom de « Val fleuri ». « Ce fût certainement l’élément déclencheur, car depuis cette époque et sous l’impulsion de différentes personnes, M. Spriet, Alain Fleuret, Pierre Genty, Michel Gobbée et maintenant Ludovic et toute l’équipe de l’espace vert, la commune devint de plus en plus belle ». Puis il a évoqué le concours interne des jardins et balcons fleuris créé en 1996 par la commission voirie et espace vert, commission qui en 2004, inscrivit la commune au concours départemental des villages fleuris. Si chaque année, la commune obtenait les encouragements du jury, en 2011, le grand prix spécial du jury et des félicitations lui était décerné.Et c’est en 2013, que la commune se voyait attribué la première fleur par le conseil régional. Une belle récompense, un premier pas et aujourd’hui la commune peut se flatter de cette deuxième fleur, remise officiellement le 19 mai par Mme Marie Poussier-Winsback, vice-présidente du conseil régional de la Normandie. L’élu a rappelé que rien n’était jamais acquis définitivement, qu’obtenir des récompenses c’était bien mais qu’il fallait les garder, continuer à progresser pour obtenir des distinctions, 3e, 4e fleur et pourquoi pas la fleur d’or. A noter, seule une commune sur les cinq départements l’a obtenue cette année. Le fleurissement n’est pas la seule démarche entreprise par la municipalité, depuis le 1er janvier, elle s’est lancé le défi du zéro produit phyto. « L’implication de la commune dans cette démarche sera un atout supplémentaire pour obtenir la 3e fleur, c’est un critère très important pour le jury mais c’est aussi un enjeu majeur pour le respect de l’environnement ». Pour se faire, la commune a changé ses pratiques d’entretien (la tonte des pelouses est réalisée différement, les trottoirs et caniveaux ne sont plus désherbés chimiquement mais avec une machine). Avant de conclure, Dominique Foubert a remercié vivement toutes les personnes qui depuis de nombreuses années œuvent que la commune demeure un village rural, dynamique où il fait bon vivre et très recherché pour son cadre de vide. Il a remercié chaleureusement Ludovic et toute son équipe pour leur travail, leur compétence qui ont permis cette deuxième fleur tant attendue.

Le Côte d’Albâtre

Share

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.