Accueil » Culture » A la rencontre du dessinateur

A la rencontre du dessinateur

ETRETAT. Le public est venu découvrir la nouvelle bande dessinée de la série « Les 1000 mystères d’Arsène Lupin »


Samedi après-midi, c’est dans les jardins du Clos Lupin, la maison de Maurice Lupin, que le public avait rendez-vous avec Galien à l’occasion de la sortie d’un nouvel épisode de la série de BD « Les 1000 mystères d’Arsène Lupin ». Après le succès du premier tome « L’illusion de la Panthère Noire », dans ce second volet « L’Anarchie LAO FEIL (aux éditions Cerises & Coquelicots), les deux compères, Crocbart et Galien, nous proposent de plonger dans un univers lupinesque qui nous mène de Berlin à Paris en passant par Rambouillet avec une escapade vers la Cornouailles.

Crocbart, le scénariste, souhaitait intégrer Lupin dans son univers personnel. Sous les crayons et pinceaux de Galien, qui assurait la dédicace, le personnage de Maurice Leblanc revit de nouvelles aventures. Les auteurs se sont fixés pour but de jouer, sans l’abimer, à instiller technologies et actualités politiques de l’époque dans ces planches de BD. C’est aussi, au travers du dessin, un hommage à une certaine forme de Série B, avec toute l’énergie des « Comics »… Arsène, un « Batman » à la française, avec charme et distinction. Même les puristes se régaleront de ces albums. Les autres y découvriront une facette d’Arsène Lupin qui les incitera certainement à mieux le connaître dans l’œuvre d’origine. Cette série, et son succès, appelle un troisième album (nous l’espérons) encore plus à la gloire du Pays de Caux et ses de ses falaises, de ses secrets et de sa population. Dans toutes les bonnes librairies, à commencer par « Les Trésors d’Arsène » à Etretat, rue George V où une séance dédicace a été organisée le matin. A découvrir et à se plonger avec délice !

Le Côte d’Albâtre

Share

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.