Accueil » Culture » Un ouvrage rare et maîtrisé

Un ouvrage rare et maîtrisé

LE TILLEUL. Daniel Cuvilliez, lauréat du prix de poésie « Pierre Corneille » décerné par la Société des Ecrivains normands.


Chaque année, la Société des Ecrivains normands présidée par Claude Le Roy organise des concours littéraires, le prix Louis Bouilhet, le Grand Prix des Ecrivains Normands (le prix Gustave Flaubert et le prix André Maurois en alternance pour les ouvrages en prose), le prix Pierre Corneille pour la poésie. Samedi, l’heure était de récompenser les lauréats. C’est à la mairie de Cabourg que s’est déroulée la cérémonie.

Auteur de quatre recueils de poésie, « Du cap Fagnet à Antifer » (2012), « Embellie » (2014), « Renier l’absence » en 2016, recueil pour lequel la Société Centrale d’Agriculture de la Seine-Maritime lui a décerné le diplôme d’honneur en 2017et ce pour son poème intitulé « Quatre grandes sœurs » et enfin « Dire enfin le secret » paru en 2017, Daniel Cuvilliez a également participé à l’écriture de recueils collectifs et certains de ses poèmes ont été publiés dans diverses revues. Né à Fécamp et tilleulais d’adoption, Daniel Cuvilliez vient de recevoir le prix Pierre Corneille. C’est à l’unanimité que le jury de la Société des Ecrivains normands lui a décerné ce prix pour son dernier ouvrage « Dire enfin le secret ». Ce prix lui a été remis samedi par Irène Gaultier-Leblond, prix Pierre Corneille en 1990. A noter sont récompensés les ouvrages de moins de deux ans. Irène Gaultier-Leblond a fait l’éloge de ce livre « sobre et équilibré dans sa présentation sous une couverture élégante, il séduit dès le premier texte « L’existence ». L’émotion est le maître-mot de cet ouvrage. Sensible, harmonieux, généreux, l’écriture en est souple et musicale. Les vers ont du rythme, de la couleur, de la pudeur aussi, et de l’humanisme. Tout serait à citer : Vos noms, La maison de mon enfance, Au père Jacques Hamel, Normandie, Départ , dans ce texte précisément souffle sans doute la pensée du père du poète, qui fut terre-neuvas ». Et c’est sur ces mots, qu’elle a conclu son discours « Daniel Cuvilliez, je vous fais de toutes mes félicitations. Il y a une plénitude dans votre recueil qui en fait un ouvrage rare et maîtrisé ». Une distinction bien méritée pour cette belle plume, un doux poète empreint de modestie ! En 2019, la Maison de Poésie à Paris qui va éditer une anthologie de poètes contemporains a sollicité Daniel pour trois poèmes inédits.

Palmarès du Concours littéraire de la Société des Ecrivains normands 2018 :

– Grand prix des Ecrivains normands André Maurois attribué à Céline Guénolé pour sa biographie « Louis Beuve, normand avant tout » – Editions OREP
– Diplôme d’honneur décerné à Michel Valois pour son livre « Avant Jésus, après Jésus » – Editions Golias
– Prix de poésie Pierre Corneille attribué à Daniel Cuvilliez pour son recueil « Dire enfin le secret » – +P.Art

Le Côte d’Albâtre

Share

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.