Accueil » Dans nos communes » Un nouveau service de proximité

Un nouveau service de proximité

HEUQUEVILLE. Le maire, Patrick Bucourt entend défendre les communes rurales au sein de la communauté urbaine.


Vendredi, les heuquevillaises et heuquevillais sont venus en nombre pour la traditionnelle cérémonie des vœux. Avant d’aborder la vie de la commune, le maire Patrick Bucourt entouré de l’équipe municipale et en présence de Stéphanie Kerbarh, députée, a demandé d’avoir une pensée pour ceux qui, jour après jour, mettent leur vie en danger dans l’exercice de leur profession, faisant référence notamment au lourd tribut payé par les sapeurs pompiers de Paris en ce début d’année. L’édile a ensuite fait un point sur ce qui s’est passé durant l’année. L’état civil aura enregistré cinq naissances, Tom, Mia, Liam, Adam et Lison, quatre décès. Au niveau des travaux, l’année aura été surtout marquée par un important chantier, l’aménagement du centre bourg.

Patrick Bucourt a ensuite évoqué la fin de la communauté de communes de Criquetot, l’émergence de la nouvelle communauté urbaine au 1er janvier. « Je n’ai pas voté tous les projets de la Comcom dont celui de la maison médicale car j’estimais l’emplacement mal choisi puisque très éloigné de notre village et surtout voir de l’argent public dépensé pour regrouper des médecins proches de la retraite était pour moi et d’autres une aberration. Mais force est de constater que cela apporte un service à la population à condition ne ne pas tomber malade entre Noël et le jour de l’an car la maison médicale était fermée ! Je regretterai pour ma part, le directeur Jean-Pierre Recher qui répondait présent à tous nos appels même la nuit ou le week-end. Merci pour tout ce que vous avez fait ». Pour 2019, l’édile a d’abord parlé des élections européennes qui auront lieu le 26 mai. « C’est l’élection la plus importante et la plus démocratique. La plus importante car c’est à Bruxelles que tout se décide y compris pour la France, la plus démocratique car c’est la seule élection proportionnelle à un seul tour où les listes qui obtiennent 5% des voix ont des représentants. Il n’y pas donc pas le piège du vote utile ». Le maire s’est ensuite arrêté au niveau national, soulignant que bien malin pourrait dire ce qu’il va se passer et comment va s’arrêter le mouvement des Gilets Jaunes. Au sujet du grand débat national, il a proposé à Madame la députée, de venir en faire un dans la commune et en accueillant les communes avoisinantes. Il a annoncé qu’un cahier de doléances était ouvert à la mairie.

Quelques réflexions sur la Communauté urbaine

Revenant sur la nouvelle communauté urbaine, il a rappelé que le conseil municipal avait toujours été favorable à un rapprochement avec la CODAH mais qu’il aurait préféré commencer l’alliance dans une communauté d’agglomération comme l’était la CODAH, qui aurait laissé aux maires ruraux plus de compétences et de proximité. « Mais non, les étapes ont été brulées pour nous imposer directement la communauté urbaine… L’installation a été faite mardi dernier en présence des 130 délégués communautaires et tout était parfaitement orchestré pour la distribution des postes : président, quinze vice-présidents et trente trois membres du bureau. Tout était bien huilé et la CU était prête pour valider les choix faits entre eux. J’ai voulu mettre un peu de piment dans cette élection jouée d’avance en présentant ma candidature à la présidence d’abord, à une vice-présidence ensuite et comme membre du bureau enfin. Mon but n’était pas de me mettre en avant mais de porter la voix des communes rurales qui représentent 66% du nouveau territoire. Cela a fait son effet ! Je défendrai les communes rurales et bien sûr Heuqueville dans cette assemblée qui a pris modestement le nom « Le Havre Seine Métropole ».

Les projets

En 2019, l’aménagement du centre bourg va être poursuivi et plus précisément sur deux points, la création d’un jardin autour de l’église et les derniers travaux d’accessibilité des bâtiments communaux. Il est envisagé en effet de rendre à l’église son jardin d’autrefois, en impulsant une dynamique écologique. Une prairie fleurie, plantée d’arbres fruitiers d’essence locale, servira de garde-manger aux abeilles que l’association Aquacaux va mettre en place, en respectant bien évidemment toutes les règles de sécurité. Un poulailler sera également installé afin d’éliminer une partie des déchets alimentaires des cantiniers. Les enfants seront invités à participer à ce projet. Ce projet devrait également comporter un espace dédié aux expositions temporaires, du côté du monument aux morts. La problématique de l’accessibilité extérieure ayant été réglée par les aménagements du centre bourg, il faut maintenant finir les aménagements intérieurs des bâtiments ruraux afin que les personnes à mobilité réduite puissent y circuler. Enfin, il va être étudié le projet présenté par l’atelier Saint-Georges pour une réhabilitation intelligente de l’ancien pressoir sur le parking et en faire une salle pour les associations, les réunions diverses, expositions… Dernier point, l’école déjà bien dotée au niveau informatique. Cette année et dans le cadre de l’Ecole Numérique Rurale, un projet de renouvellement de la moitié du parc informatique, d’achat d’un tableau interactif mobile et de douze tablettes a été monté avec l’équipe enseignante. Projet pour lequel la commune espère recevoir la subvention de 50% et pouvoir ainsi proposer des supports informatiques innovants aux écoliers. Avant de conclure, Patrick Bucourt a annoncé la mise en place d’une machine de distribution de pains sur la commune, au Saint-Hubert en partenariat avec la boulangerie du Golf. Autant de projets qui se font malgré la baisse constante des dotations de l’Etat et sans augmentation des impôts locaux précisait le maire. Le discours s’est terminé par les remerciements adressés au personnel communal, à l’équipe municipale, un remerciement tout particulier aux conjointes et conjoints qui permettent d’exercer leurs mandats avec sérénité.

Le Côte d’Albâtre

Share

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.