Accueil » Dans nos communes » La frégate de la liberté

La frégate de la liberté

CRIQUETOT-L’ESNEVAL. L’Amicale des maires escorte l’Hermione.

A l’initiative de Patrick Dumoulin, son président, l’Amicale des maires est allée au devant de la frégate Hermione lorsqu’elle quitte la rade pour remonter la Seine avec d’autres géants des mers dont le Mir, le plus long d’entre tous. L’Hermione, reconstitution de la frégate de La Fayette, est un véritable défi maritime et humain. Vingt ans de construction, un pari technique audacieux et un mode de navigation reposant sur l’engagement de jeunes francophones du monde entier qui sont les gabiers.

Les élus en activité ou anciens maires, membres de l’ADAM (Amicale des anciens maires 76), au fil de l’eau ont remonté beaucoup de voiliers et ont découvert également les enjeux de l’axe Seine, de Port 2000, en passant par Quillebeuf, le quai de Saint-Wandrille et toute l’industrialisation. Charles Revet, sénateur et accompagnant ce voyage, a pu commenter les enjeux fluviaux maritimes étant l’auteur d’un rapport spécifique sur l’axe seine commandé par Manuel Vals, premier ministre d’alors. La Seine, c’est également un gisement de sites remarquables marqués d’histoire, du retour des cendres de Napoléon, en passant par Victor Hugo, Flaubert, Corneille, des abbayes influentes, des ponts majestueux… En regardant les images enchanteresses de l’Hermione portée par ses 2 000 m² de voilure, les élus ont été traversés par le souffle du génie inventif des hommes, du savoir-faire exceptionnel des charpentiers autres corps d’état qui ont ainsi perpétré le charme élégant de la marine historique. Un grand moment nautique dans le sillage notamment du « Félix Faure ».

Le Côte d’Albâtre

Share

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.