Accueil » Dans nos communes » Un vibrant hommage

Un vibrant hommage

ETRETAT. Le 75e anniversaire de la libération d’Etretat a été commémoré avec ferveur.

Dimanche, Etretat commémorait et se souvenait de ceux qui ont donné leur sang pour que nous soyons libres aujourd’hui. Pour cet évènement, Mme Charlotte Danet, directrice de l’Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre (ONAC/VG) est venue coprésider avec Catherine Millet, maire, ces cérémonies.

Elles étaient accompagnées du commandant Lebigot, commandant la compagnie de gendarmerie de Fécamp, du capitaine David Demarly, commandant la communauté de brigades (COB) de Criquetot-l’Esneval, également en délégation, Légionnaires, Cavaliers, Marsouins, Bigors et parachutistes de l’Infanterie de Marine de la FNAEM (Opérations extérieures – OPEX) missions extérieures (MISSEX)…l’adjudant-chef Stéphane Lefrançois du SDIS représentant le chef de centre, accompagné du Drapeau des sapeurs-pompiers et des drapeaux des Anciens Combattants de notre région et de M. Denis Astruc et la réserve municipale.

Des témoignages poignants

Le président de la Vassoigne, André Baillard, tient à remercier tous ceux qui ont participé dans l’ombre à ces manifestations (dont les services techniques de la ville), tous les porte-drapeaux présents, Bordeaux-Saint-Clair, Le Havre, Rouen, Le Tilleul, Etretat et pompiers, qui se sont joints à cette manifestation, mais également les enfants qui sont la continuité de la mémoire, qui se souvenaient de leur voyage sur les plages du débarquement le 17 mai dernier, leur reconnaissance dans des lectures de texte avec Timothée Chambellan qui nous a livré ses impressions personnelles durant cette journée à Arromanches tout comme Amélia et dans d’autres lectures de texte avec Mattéo Clément, Océane et Aurore Razzi et Léo Continsouzas. Parmi les invités se trouvait William Langley, son épouse et leurs deux garçons qui ont traversé la Manche pour venir à Etretat, se souvenir de Richard Langley (père de William) qui a débarqué le 6 juin 1944 à Juno Beach avec son unité (MONRAD) pour arriver à Etretat le 2 septembre 1944 et ne jamais oublié ce village qu’il aima toute sa vie. Le président remercie également les épouses de la Vassoigne qui ont animé la matinée, Marie-José Le Damany et Sophie Chegaray, les élues au service de tous dans cette belle journée, Andrée Baillard et Gisèle Pite.

Place Foch, le président de la Vassoigne a interpellé les passants pour qu’ils se joignent à ces cérémonies. Ainsi comme les invités et les Etretatais, ils ont pu voir et par deux reprises, la Patrouille de France, venue se joindre à tous ces poignants témoignages de notre histoire. En fin de cérémonie, après une anecdote étretataise de cette époque (1942), lue par Catherine Millet, les autorités ont remercié les porte-drapeaux et les Anciens Combattants présents. Tous se sont retrouvés en mairie où Philippe Daime, vice-président de l’ONAC et de la FNAEM, a offert un souvenir au président des Anciens Combattants d’ Etretat, André Baillard, qui recevait ses camarades des OPEX. « Nous remercions l’Etat-Major de l’Armée de l’air d’avoir permis pour ce 75e anniversaire de la libération de notre village, d’avoir été présent avec nous avec le passage de la Patrouille de France. Notre village est resté cher à l’Armée de l’air. En 1962, le chef d’Etat-Major de l’Armée de l’air, le général Stelin, venait présider les cérémonies d’inauguration de notre mémorial Nungesser et Coli avec la présence de la musique Principale de l’Air et quatre mirages III R, puis en 2011, la Patrouille de France pour le bicentenaire du GDI de Vassoigne et en 2014, passage au mémorial Nungesser et Coli et en 2015 avec les Rafales et la Rafale solo Display pour Nungesser et Coli ».

Le Côte d’Albâtre

Share

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.