Accueil » Dans nos communes » La musique, un vent de liberté !

La musique, un vent de liberté !

CRIQUETOT-L’ESNEVAL. La commune et la société musicale ont célébré la Sainte-Cécile.

Chaque année, la commune célèbre la Sainte-Cécile et la Sainte-Barbe, patronnes des musiciens et des sapeurs-pompiers. Samedi, après l’office religieux célébré par l’abbé Didier Roquigny, la cérémonie s’est poursuivi à la mairie. En préambule, le maire, Alain Fleuret, soulignait que cette cérémonie aujourd’hui était une cérémonie un peu particulière.

« Un problème d’organisation n’a pas permis de réunir ce soir nos deux patronnes, Sainte-Barbe et Sainte-Cécile, toutes deux martyrs légendaires et indissociables. La Sainte-Barbe est reportée courant janvier. Je remercie la présence de plusieurs sapeurs-pompiers, accompagnés du nouveau et jeune président de l’Amicale Paul Valin. Ce qui donne une pleine réalité à une tradition, c’est de toujours être vécue avec la même force, la même ferveur chaque année ». L’élu a poursuivi en rappelant que de tradition criquetotaise, il est agréable et valorisant de mettre en exergue les personnes, qui à leur manière, s’investissent dans la durée de vie associative de la localité. « La musique, c’est la liberté, le foisonnement, la spontanéité, la rencontre entre les pratiques amateurs et artistes confirmés. La musique, c’est aussi la jeunesse et l’harmonie de Criquetot ne dément pas puisque les rangs s’étoffent de jeunes dont certains ont été formés par l’école de musique de Criquetot ». Le maire a tenu à féliciter les musiciens, pour leur travail important, régulier, empreint de rigueur et de fermeté pour parvenir à un résultat parfait. « Car la musique est un Art qui demande une justesse absolue ».

Tourner vers l’avenir

Après avoir adressé ses remerciements, le président de la Société Musicale, Nicolas Guérout, est revenu sur les difficultés engendrées par la crise sanitaire. « Comme pour de nombreuses associations, la vie de la Société Musicale s’est considérablement ralentie pendant les périodes de pics épidémiques, mais elle a continué. L’école de musique a su s’adapter aux contraintes. Elle a connu une période de chômage partiel, des périodes de cours à distance, puis un retour aux cours à la salle de musique, en appliquant un protocole sanitaire strict. La vie de la Société Musicale, c’est aussi l’orchestre d’Harmonie. Pendant les confinements, les répétitions ont du s’arrêter. Lorsqu’il fut possible de reprendre les répétitions, une distance minimale entre musiciens était demandée. Je tiens à remercier la mairie pour nous avoir ouvert la salle des fêtes, sans cela, nous n’aurions pas pu reprendre les répétitions, et je n’ai aucun doute sur les conséquences pour notre orchestre ». S’il y avait une inquiétude au niveau des effectifs, en raison de l’arrêt pendant de longs mois, les craintes ont été balayées. « C’est avec joie que nous avons pu revoir les musiciens petit à petit, jusqu’à revenir à un bel effectif de 67 musiciens ». M. Guérout a remercié la mairie et la communauté urbaine pour leur soutien financier. « Les activités musicales reprennent et pour préparer l’avenir, nous avons travaillé sur un dossier de subvention auprès du département. Merci au département pour cette aide. Nous réserverons l’utilisation de ces fonds à la baisse des tarifs de l’école de musique afin de faciliter l’accès à la musique. Nous avons connu des mois difficiles, mais nous voulons nous tourner vers l’avenir. Ces premiers concerts 2021 ne sont que le début d’une période qui, je l’espère, sera riche en musique ». Rendez-vous le dimanche 12 décembre pour le concert de Noël.

Le Côte d’Albâtre

Share

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.