Accueil » Dans nos communes » Les passeurs de lecture

Les passeurs de lecture

SAINT-JOUIN-BRUNEVAL. Dix ans, juste un premier chapitre écrit pour Jour de Lectures.

Dix ans, et que des bons souvenirs, les lectures mensuelles, le samedi, au Belami, le premier festival le 3 juillet 2012, parrainé par Christine Laborde, puis celui en 2013 sous le parrainage de Patrick Poivre d’Arvor… Se sont ainsi succédés plusieurs festivals de lectures à voix haute, avec des lectures chez les commerçants, des concours de tartes aux pommes, des concerts dont certains inoubliables avec la venue de René Urtreger avec Agnès Desarthe, des moments forts, joyeux, chaleureux, de belles rencontres, le plaisir de partager la passion de la lecture…

Une belle histoire, loin d’être terminée. Et comme un bon livre que l’on savoure, dans lequel on plonge, on ne s’en lasse pas. Samedi, l’association a fêté ses dix ans. L’occasion d’évoquer les premières lignes de cette aventure littéraire, de se rappeler tous les merveilleux moments depuis la première lecture avec Michel Quidu. Née de la rencontre entre Yvan Duruz et Denis Gancel lors d’une lecture à la valleuse des arts à Saint-Jouin en mai 2012, l’association établie à Gonneville-la-Mallet a, au fil des années, rayonné sur les communes des alentours. Comme le soulignait Denis Gancel, président de l’association, ce sont les lectures au Belami qui auront été le fil rouge de ces dix belles années de partage. « Grâce à l’accueil de Pascal Vautier et de son équipe, l’association a pu proposer chaque mois une heure de lecture à voix haute. Avec toujours le même rituel : accueil chaleureux avec une consommation, lecture des « miscellanées », ces petits textes (2 mn au plus) que les participants apportent et lisent à voix haute, suivie de la lecture du mois, sélectionnée avec soin par le comité de lecture. Toutes les générations ont pu profiter de ces lectures (de jeunes lecteurs ont été invités plusieurs fois à partager leur texte favori). Désormais accueilli à l’Imaginéarium par Oria et CrisTof, l’association a tenu à célébrer ses dix ans dans ce lieu de création en pleine campagne. Une fête joyeuse et amicale, en présence des habitués, d’Hervé Lepileur, maire de Gonneville-la-Mallet, soutien de l’association depuis l’origine, qui a débuté par un concert donné par le quartet Denis Gancel et la chanteuse Juliana Olm.

Il était évident pour Denis Gancel de remercier Pascal Vautier et Yvan Duruz pour tout ce qu’ils ont fait pour l’association pendant ces dix années. Et c’est au travers d’un très beau texte qu’il a écrit à leur intention, et lu comme il se doit à voix haute, qu’il les a mis à l’honneur. « Le Liseur et le tavernier » un titre qui résume déjà à lui seul, leur rencontre, la belle aventure de l’association, et qui commence ainsi : « venez lire » lui avait-on demandé, sans autres formes de précision. Alors, le liseur déambulait le long de la valleuse des arts, le nez au vent. Il avait bien le livre en tête, mais il n’avait pas le tronc. Le tronc qui lui permettrait de s’asseoir et correspondrait parfaitement à la lecture qu’il avait décidé « L’homme qui plantait des arbres ». Vous l’avez compris, notre Elzéard Bouffier de ce printemps 2012, était en mission : trouver un tronc d’abord, puis rassembler un troupeau pour sauver les mots. A quelques lieux de là, également de très bon matin, le tavernier lui, répétait son rôle. Car l’estaminet allait ouvrir ses portes aux chercheurs de mots… et se termine par (Tous les mots semés au Belami, ont depuis bien poussés… C’était il y a dix ans, ce fut un grand jour, un jour de lectures). Puis il a annoncé la prochaine lecture « De Pagnol à Prévert » le samedi 24 septembre à 17h30 à l’Imaginéarium. « Le Spectacle continue ». Un anniversaire qui lui aussi laissera des souvenirs et qui s’est terminé autour d’un barbecue convivial.

Le Côte d’Albâtre

Share

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.