Accueil » Dans nos communes » Déjà partant pour 2023

Déjà partant pour 2023

SAINT-JOUIN-BRUNEVAL. Pour la 2ème année consécutive, Alexandre Dragon remporte le grand prix de Stock Car de Bonnemain.

Aux 35 ans du stock car à Bonnemain, Alexandre Dragon monte sur la 1ère marche du podium. C’est la 2ème consécutive qu’Alexandre Dragon remporte le grand prix de Stock Car de Bonnemain, dans la catégorie voitures légères sans renfort. C’est sur une piste en ovale bétonnée qu’Alex avait opté pour la compétition de stock car en six manches sur deux jours, option voitures sans renfort avant et arrière, juste des arceaux 6 points, une grille en remplacement du pare-brise, le radiateur, le réservoir de 5 l et le coffre à batterie fixés dans l’habitacle.

Toutes les voitures sont vérifiées une par une par des commissaires techniques licenciés qui ne laissent rien passer. Certaines sont même recalées aux contrôles. Bien arnaché dans sa zx 731, Alex est sur la ligne de départ en 6è position. Les moteurs ronflent, le drapeau tricolore tombe, les chevaux des vingt voitures sur la piste s’emballent et c’est au plus rusé pour prendre le 1er virage. Déjà 3 ou 4 bagnoles sur la même ligne, les plus chanceux sont ceux qui tiennent bien la corde. Dans le lot, Alex qui ne tarde pas à rattraper le groupe de retardataires, cinq tours, il prend la meilleure place pour la première. Alex n’est jamais sur d’être en tête, il fait le forcing, trop sur de lui, il double par la gauche, mais assez de place, la ZX prend le talus et part en tonneaux, traverse la piste bétonnée en glissage sur le toit. Manche perdue ! A la 2ème manche, crémaillère de direction changée par son mécano Alan Paillette, il prend place sur la piste en 10e position. Au 9è tour, il prend les commandes du groupe, au 12è tour, le drapeau tombe devant la ZX, manche gagnée pour le Saint-Jouinais. A la 3e manche, il se fait percuter par l’arrière gauche, il prend à nouveau le talus et part en tonneau. A la 4e manche, Alex obtient la place en pôle position sur la grille de départ, premier virage à l’intérieur. « C’est la meilleure des positions pour obtenir une bonne place au classement » confie Alex. Il gère la course sans faire d’éclat, le marin mène sa barque et de nouveau passe le drapeau à damier en première manche. Gagné ! Il reste la finale des 20 meilleurs du week-end et le finish.

Sur la 1ere marche

Sélectionné pour la finale, Alex se place en dernière position sur la ligne de départ. Il devra remonter et doubler 19 voitures. Au 1er virage, déjà un bouchon avec neuf voitures enchevêtrées. Il se crée un chemin, çà passe tranquille, il double, prend les virages en glissade, au passage, en met deux hors piste et une sur le toit. Drapeau rouge, arrêt absolu pour tous les pilotes. Alex réfléchit sur sa trajectoire, redémarrage, à trois tours du drapeau à damier, il prend les commandes de la course et monte sur la première marche du podium. Comme il avait déjà la coupe de la finale, pour le finish, il passe le volant de la zx à son mécano, Allan Paillette qui se place en 7e position à l’intérieur, dite d’attaque pour le 1er virage. Chose faite, au 2e tour, Alan occupe déjà la 2e place, mais par faute, la xz fait une tête à queue, cinq voitures passent, la 731 repart mais un problème de longeron vient frotter sur la roue droite. Il perd le contrôle de la direction. Trois tours plus tard, devant le podium, deux pilotes le prennent en chasse. La zx incontrôlable part en tonneau par dessus le talus. Pas de chance pour Alan. « Ce n’est pas grave, c’est le jeu. Nous avons pris du plaisir, surtout du pilotage, avons passer un super week-end, nous avons réduit la zx en C3 !! » explique le cauvillais. Ils seront tous deux sur cette piste en 2023. « Jamais deux sans trois, c’est ma piste porte-chance » confie Alex.

Le Côte d’Albâtre

Share

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.