Accueil » Dans nos communes » Un devoir de mémoire à transmettre

Un devoir de mémoire à transmettre

ETRETAT. L’association De Vassoigne invite les écoliers à découvrir l’exposition sur la Grande Guerre 1914 – 1918.

Le Côte d'Albâtre


Jusqu’au 22 juillet, l’association De Vassoigne présente son exposition sur la Grande Guerre 1914 è 1918. La salle basse du casino Joa s’est transformée en un lieu riche en histoire de notre passé, un hommage à ces héros, au sacrifice de nos grands-pères et grands-mères, grands-oncles et tantes… qui ont été mobilisés les uns pour aller sur le front, les unes dans les travaux des champs et des usines, tous contraints et forcés en France comme en Allemagne.

Un chemin de mémoire pour nous rappeler ce que nos grands-pères ont enduré pendant quatre années. Les membres de l’association ont rassemblé leurs souvenirs (affiches, lettres, documents, uniformes, armes…) pour constituer une exposition riche de témoignages et de faits historiques. Des pages d’histoire à découvrir ou à redécouvrir, une réflexion sur le passé, la fragilité de ce monde de 1914 et malheureusement de notre époque actuelle et qu’il est important de transmettre, d’ expliquer aux jeunes générations. Un devoir de mémoire que le président de l’association, André Baillard a cœur de transmettre. « Nous avons voulu regarder la guerre des deux côtés, y compris du côté de l’ennemi » souligne André Baillard, ne voulant pas oubier que nos ennemis d’hier sont aujourd’hui nos plus proches alliés. Lorsqu’il raconte l’histoire, c’est toujours avec passion, ses interventions ne sont jamais ennuyeuses, bien au contraire, et quelque soit le public, André Baillard a le don de capter l’attention même auprès des plus jeunes. Début juin, André Baillard avait contacté Gwenaëllle Sausse, directrice de l’école d’Etretat, pour lui proposer de faire découvrir l’exposition aux écoliers. Proposition qui avait reçue l’approbation. Quelques temps après, Sophie Steposwki membre de l’association reprenait contact pour finaliser le déroulement des visites et évoquer le quizz. En effet, deux quizz conçus par Sophie Steposwki et Marie Continsouzas seront proposés aux écoliers, l’un destiné aux élèves de CM1- CM2 lors de leur visite le mardi 3 juillet, l’autre aux élèves de CE1 – CE2 le 5 juillet. Il sera également remis aux enfants des dessins à colorier portant sur différentes périodes des troupes coloniales, 1900-1914 avec les tirailleurs sénégalais, 1920 – 1939 les troupes coloniales en métropole, 1930 – 1939 troupes coloniales aux colonies représentant des tirailleurs sénégalais. Les enfants seront invités à remettre leurs coloriages avec leur nom et prénom. Et à la rentrée, les meilleurs coloriages seront récompensés par des prix. Cette exposition a été inaugurée le 1er juin par le général Bonnet, président de la FNAOM (Anciens combattants des Troupes de Marine et des troupes d’outremer) lui donnant ainsi la caution officielle de l’armée française. Venez la découvrir.

Exposition ouverte jusqu’au 22 juillet, le week-end de 14h à 19h, salle d’exposition du casino Joa (entrée latérale, côté parking). Entrée libre.

Le Côte d’Albâtre

Share

Un commentaire

  1. André Baillard dit :

    Bonjour Bernadette,
    Merci pour cette publicité concernant notre exposition, je tenais à te dire que Sophie Chegaray, avait effectué un travail remarquable, pour cette exposition… Surtout un travail de recherche sur la Pologne, mais aussi sur les affiches avec l’aide de monsieur Claude Lesueur, maire honoraire du Tilleul, que Marie Continsouzas à partagé également ce travail de réflexion avec Sophie pour les plus petits et je les en félicite… Je pense qu’il est clair de préciser que c’est le jeu des alliances qui a fait que l’allemagne est entrée en guerre contre la France, l’Angleterre et la Russie, mais que c’est la crise opposant la Serbie à l’empire Austro-Hongrois qui en est à l’origine (guerre des cochons de 1906 à 1914) et que l’Allemagne a soutenu l’empereur d’Autriche, François-Joseph… L’assassinat de l’héritier du trône, François-Ferdinand et son épouse, n’en n’a été que le prétexte.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.