Accueil » Dans nos communes » Quand le déchet devient une ressource

Quand le déchet devient une ressource

SAINT-JOUIN-BRUNEVAL. Une réunion publique sur le compostage et le jardinage durable a été organisée.

Dans le cadre de la semaine nationale de compostage de proximité « Tous au compost » la communauté urbaine Le Havre Seine Métropole organisent des réunions publiques dans diverses communes. Samedi dernier, une réunion a été organisée à la salle de l’Escale au cours de laquelle, Ludovic Auger, Maître-composteur a donné des conseils sur le compostage et le jardinage durable. Comment agir au quotidien pour réduire ses déchets ?

Le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas. Mais certains déchets sont de bons engrais… Avec l’entrée dans la communauté urbaine, les habitants de la commune peuvent bénéficier gratuitement d’un composteur et recevoir des conseils pour composter efficacement. Cette opération initiée en 2008 a déjà permis d’équiper près de 15 000 foyers. Les habitants de Saint-Jouin qui n’ont pas encore de composteur vont pouvoir fabriquer à partir de leurs biodéchets de cuisine et de jardin, un engrais naturel que les plantations vont adorer. Pour demander un composteur, il suffit de s’inscrire à l’adresse suivante : https://.lehavreseinemetropole.fr/demande-de-composteur. Un composteur a déjà été installé à l’école. Les élèves de CM2 de l’école Le Pélican ont déjà pu bénéficier de l’intervention des deux maîtres-composteurs de l’école et apprendre les règles de base du compostage. Les déchets alimentaires de la cantine sont ainsi compostés, pour servir ensuite d’engrais pour le potager de l’école.

Le Côte d’Albâtre

Share

Un commentaire

  1. SALENNE Jean dit :

    Bonsoir
    vous devriez aussi parler de l’enquête publique qui démarre sous quelques jours en vue de l’acquisition de terrains pour la construction du lotissement des courlis ; si la conclusion de l’autorité est favorable , certains terrains appartenant à d’anciens commerçants de st jouin et autres personnes peuvent être pris par arrêté d’expulsion contrairement à ce que Mr Auber et ses colistiers ont toujours affirmé « JAMAIS D’EXPULSION  » Affaire à suivre ???? je ne comprend pas non plus la chronologie du projet car sur une partie du terrain des recherches archéologiques sont en cours ??? l’enquête publique semble concerner l’ensemble du projet alors que lors d’un conseil municipal ils ne parlaient que de la phase 1 ???
    Cordialement
    Jean

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.